L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Etude sur les décès maternels au centre hospitalier de Librevillenote

Auteurs : MAYI-TSONGA S., OKSANA L., DIALLO T., METOGHO M., NDOMBI I., MENDOME G., MOUNANGA M., MEYE JF - Gabon

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5709 - Août/sept. 2010 - pages 425-431


Résumé

Objectifs : Décrire l’évolution des taux de mortalité maternelle, identifier les causes et déterminer les dysfonctionnements de service à l’origine de ces décès.
Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude d’observation, descriptive et transversale, conduite du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2007 au Centre Hospitalier de Libreville (CHL). Elle a concerné tous les cas de décès maternels survenus à la maternité et dans le service de réanimation du CHL. Les variables analysées ont été les suivantes : les caractéristiques socio-démographiques, l’état clinique à l’arrivée, la cause du décès, le délai de prise en charge thérapeutique et les facteurs évitables ayant entravé celle-ci. Les tests de Student et du Chi² ont permis de les comparer avec un seuil de P < 0,05.
Résultats : Il y a eu 76 cas de décès maternels. L’âge moyen des patientes a été de 27,2 ± 6,1 ans avec des extrêmes de 17 et 44 ans. Les patientes admises directement (n = 63) ont été les plus nombreuses (p < 0,0001). Les causes obstétricales directes (80,3%) ont été les plus fréquentes (p < 0,0001). Le temps moyen mis entre l’arrivée et le début du traitement curatif a été de 8,2 ± 12,5 heures avec des extrêmes de 0,5 et 48 heures. Il a été significativement plus long (p < 0,0001) pour la prise en charge des avortements provoqués. Le bloc opératoire occupé (59,5%) a été le principal dysfonctionnement de service.
Conclusion : Le taux de mortalité maternelle est stable au CHL depuis 2005. Le pronostic de l’hémorragie du post partum immédiat demeure préoccupant. La surcharge d’activité limite la disponibilité du bloc opératoire.

Summary
Survey on the maternal deaths in the Libreville centre hospital

Objectives: To describe the maternal death rates evolution, to identify the causes and to determine the dysfunctions of service at the origin of these deaths.
Material and methods: This is a cross sectional and prospective study conducted, from January 1st, 2005 to December 31, 2007 in the Libreville Centre Hospital (CHL). It included maternal deaths cases occurred to the maternity and to the anaesthesia-intensive care service of CHL. Analysed variables were socio-demographic characteristics, clinical status at the arrival, cause of death, management delay and avoidable factors having induced the death. Student’s test and Chi 2 test permitted to compare them with a P value < 0.05.
Results: There were 76 cases of maternal deaths. The mean age of the patients was 27.2 ± 6.1 years with extremes of 17 and 44 years. Directly admitted patients (n=63) were the most numerous (p < 0.0001). Obstetric direct causes (80.3%) were most frequent (p < 0.0001). The mean time putted from arrival and to the beginning of curative treatment was 8.2 ± 12.5 hours with extremes of 0.5 and 48 hours. It was meaningfully longer (p < 0.0001) for the handling of unsafe abortions. The occupied operative room (59.5%) was the main dysfunction of service.
Conclusion: Maternal death rate is steady in our service since 2005. Post partum haemorrhage prognosis stays preoccupying. The overcharge of activity limits the availability of the operative room.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 10,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 994 fois, téléchargé 171 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !