L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Professeur Béré David Komono

Problématique de la lutte contre la maladie du sommeil en Afriquenote

Auteurs : BD Komono, M Koffi, B Coulibaly - Côte d'Ivoire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5806 - Juin 2011 - pages 315-326


Résumé

La lutte contre la maladie du sommeil utilise quasi-exclusivement, depuis toujours, des méthodes basées sur le dépistage et le traitement des malades par chimiothérapie. Cela relève du fait que par le passé, ces méthodes avaient permis d’éliminer quasiment la maladie du sommeil en Afrique. Malheureusement, dans la phase actuelle de manifestation de l’endémie, ces méthodes de lutte semblent ne pas donner des résultats satisfaisants. En particulier, près de quatre décennies de lutte contre la maladie du sommeil, à l’aide desdites méthodes, n’ont permis de noter qu’une baisse perceptible du nombre de cas signalés chaque année à l’Organisation Mondiale de la Santé. Cela peut s’expliquer par le fait que, dans le contexte actuel de lutte, de nombreuses difficultés (insuffisances liées à la stratégie, absence de volonté à s’adapter ou à prendre en compte les acquis scientifiques disponibles), entravent une mise en œuvre efficace des méthodes basées sur le dépistage et la chimiothérapie. Il y a donc lieu de revoir la stratégie de lutte.
Dans cette perspective, la lutte anti-vectorielle paraît la meilleure alternative, étant donné que les glossines apparaissent comme étant le maillon le plus accessible pour rompre le cycle de transmission de la maladie. En cela, la volonté politique des Chefs d’Etat et de Gouvernements Africains, manifestée à travers l’initiative PATTEC (Pan African Tsetse and Trypanosomosis Eradication Campaign) de l’Union Africaine (UA), qui habilite la lutte anti-vectorielle, peut être considérée comme une opportunité. En outre, des acquis scientifiques de la recherche sur les glossines, actuellement disponibles, peuvent être utilisés pour asseoir une stratégie de lutte appropriée contre la maladie du sommeil en Afrique.

Summary

Fighting against the sleeping sickness uses almost exclusively, since always, methods based on track-ing down and the treatment of the patients by chemotherapy. That arises from the fact that in the past, these methods had permitted to eliminate almost the sleeping sickness in Africa. Unfortunately, in the current phase of manifestation of the sleeping sickness, these methods of fighting don’t seem to give satisfying results. In particular, nearly four decades of fighting against the sleeping sickness by such methods have given only a perceptible decline of the number of cases announced each year by the World Health Organization. That can be explained by the fact that, in the current context of fighting, many difficulties (insufficiencies related to the strategy, lack of willpower to adapt or take into account the available scientific results), hinder an efficient implementation of the methods based on tracking down and chemotherapy. It is necessary thus to revise fighting plan.
In this perspective, fighting against vectors appears the best alternative, since Glossina seems to be the most accessible link to break the cycle of transmission of the disease. In that, the political willpower of the African Heads of States and Governments, expressed through PATTEC initiative (Pan African Tsetse and Trypanosomiasis Eradication Campaign) of the African Union (UA), which entitles fighting against vectors, can be regarded as an opportunity. Moreover, some results of research on populations of Glossina, currently available, can be used to sit a suitable fighting plan against the sleeping sickness in Africa.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1271 fois, téléchargé 54 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !