L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Impact de l’infection à VIH dans les pneumopathies du nourrisson à Brazzavillenote

Auteurs : A.P.G. Oko, A.R. Okoko, E. Moyen, G. Ekouya Bowassa, G.P. Nianga, N. Pandzou, H.L. Atanda, G.M. Moyen - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5912 - Décembre 2012 - pages 557-562


Résumé

Objectif : Evaluer l’impact du VIH chez les nourrissons hospitalisés pour pneumopathie en relevant les particularités liées à leur statut sérologique.
Patient et méthodes : Il s’agit d’une étude prospective sur les enfants âgés de 1 mois à 12 mois entre janvier et juin 2010. Tous les nourrissons hospitalisés pour pneumopathie et inclus dans l’étude ont été testés pour le VIH. A partir des données cliniques, biologiques, radiographiques une comparaison a été faite entre les patients séronégatifs et séropositifs.
Résultats : Pendant la période d’étude, 73 nourrissons âgés de 1 à 12 mois, hospitalisés pour une pneumopathie ont été retenus. Parmi eux, 51 (69,9%) étaient VIH négatifs et 22 (30,1%) VIH positifs. Les nourrissons de moins de 6 mois étaient plus atteints par le VIH (p = 0,008). La fièvre prolongée (p = 0,0002) et la candidose buccale (p = 0,00008) étaient les signes les plus associés à l’infection à VIH. Les pneumopathies sévères et les pneumopathies interstitielles étaient plus observées chez les nourrissons VIH positifs que chez les nourrissons VIH négatifs (différence non significative). L’évolution a été favorable chez 54 nourrissons (74%), un décès a été noté chez 19 nourrissons (36%). Les décès étaient plus observés chez les nourrissons de moins de 6 mois (p=0,001) et les nourrissons VIH positifs (p = 0,01). Aucun décès n’a été observé chez les nourrissons séropositifs mis sous thérapie antirétrovirale.
Conclusion : La prévalence de l’infection à VIH et la létalité élevée observées au cours de cette étude impose le renforcement du diagnostic des pneumopathies (hémoculture, bactériologie), le dépistage précoce de l’infection à VIH, l’amélioration du traitement des pneumopathies et les autres infections opportunistes.

Summary
Impact of HIV infection in the infant pneumopathies in Brazzaville

Aim: To assess the impact of HIV infection in infants hospitalized for pneumonia noting the particularities of their HIV status.
Patients and methods: This is a prospective study of children aged from 1 month to 12 months between January and June 2010. All infants hospitalized for pneumonia and included in the study were tested for VIH. Based on clinical, biological, radiological comparison was made between HIV-positive and HIV-negative patients.
Results: During the study period, 73 infants aged 1 to 12 months, hospitalized for pneumonia were identified. Among them, 51 (69.9%) were HIV-negative and 22 (30.1%) HIV-positive. Infants less than 6 months were more affected by HIV (p = 0.008). Prolonged fever (p = 0.0002) and oral candida (p = 0.00008) were the signs more associated with HIV infection. Severe pneumonia and interstitial pneumonia were observed in most HIV-positive infants than in HIV-negative infants (difference not significant). The outcome was favorable in 54 infants (74%), death was noted in 19 infants (36%). Deaths were more observed in infants less than 6 months (p = 0.001) and HIV positive infants (p = 0.01). No deaths were observed in HIV-infected infants placed on antiretroviral therapy.
Conclusion: The prevalence of HIV infection and high mortality observed in this study requires strengthening the diagnosis of pneumonia (blood culture, bacteriology), early detection of HIV infection, improving the treatment of pneumonia and other opportunistic infections.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1036 fois, téléchargé 48 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !