L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Profil des indications et modalités de l’insulinothérapie chez le patient diabétique hospitalisé à Ouagadougou (Burkina Faso)note

Auteurs : O. Guira, H. Tieno, A.E. Diendere, Y. Sagna, R. Traore, Y.J. Drabo - Burkina Faso

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6001 - Janvier 2013 - pages 15-20


Résumé

Objectif : L’insulinothérapie est souvent nécessaire chez le diabétique hospitalisé. Les modalités sont bien définies, mais les objectifs glycémiques ont souvent été discutés. Le but de notre étude était de décrire les indications et modalités de l’insulinothérapie chez le diabétique hospitalisé à Ouagadougou.
Matériel et méthode : Il s’est agi d’une étude rétrospective à partir de dossiers des diabétiques hospitalisés et insulinotraités entre le 1er janvier et le 31 décembre 2009 en médecine interne au CHU-YO.
Résultats : Des 123 diabétiques hospitalisés, 109 (88,6%) d’âge moyen de 48,5 ± 15,5 ans étaient insulinotraités dont 5 patients de 11 à 17 ans ; le sex-ratio était de 0,9. Le diabète était de novo chez 37 (34%) et de type 2 chez 90 patients (82,6%). La glycémie moyenne initiale était de 17,6 ± 5,2 mmol/L et de 24,6 chez les enfants et adolescents. Les indications de l’insulinothérapie étaient liées à une complication du diabète chez 51 (46,8%) et un déséquilibre glycémique chez 45 (41,3%) patients. Les enfants et adolescents étaient tous admis pour une céto-acidose. Le schéma basal-bolus était utilisé chez 101 patients (92,7%). La dose moyenne journalière d’insuline était de 21,3 ± 10,2 UI et de 25,2 chez les enfants et adolescents. La surveillance métabolique reposait sur le suivi de la glycosurie seule chez 78 patients (71,5%). La fréquence de l’hypoglycémie était de 3,6% et celle du décès de 1,8%.
Conclusion : Des aménagements structurels sont nécessaires pour limiter certaines indications et conduire une insulinothérapie hospitalière optimale et à moindre risque.

Summary
Profile of the indications and modalities of insulin therapy in diabetics patients hospitalized in Ouagadougou (Burkina Faso)

Objective: Insulin therapy is a major component of hospital care in diabetes. The indications and management depend on many parameters. The aim of the study was to describe the indications and modalities of insulin therapy in diabetics patients hospitalized in Ouagadougou.
Material and method: This was a retrospective chart review collected from January 1st to December 31st, 2009 in the internal medicine department of CHU-YO. Diabetics in patients treated with insulin were included.
Results: A total of 123 diabetics were hospitalized of which 109 (88.6%) with a mean age 48.5 ± 15.5 years and sex ratio 0.9 processed with insulin. Five of them were 11 to 17 years-old. Diabetes was newly discovered in 37 (34%) and evolving less than 10 years in 60 patients (55%). Diabetes was often type 2 (82.6 %). The mean initial blood glucose level was 17.6 ± 5.2 mmol/L. The main indications of insulin therapy were often related to diabetes complications (46.8%) or poor glycemic control (41.3%). Children and adolescents had ketosis decompensate hyperglycemia. Insulin therapy with basal-bolus strategy was undertaken for 101 patients (92.7%). The mean of insulin doses was 21.3 ± 10.2 IU daily. Metabolic monitoring was supported on checking glycosuria in 78 patients (71.5%). The frequency of hypoglycemia and death was respectively 3.6% and 1.8%.
Conclusion: Conditions in diabetes care must be improved in order to reduce indications for hospitalization and undertake inpatients insulin therapy most safety.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1605 fois, téléchargé 82 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !