L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Professeur Richard Norbert Ngbale

Difficultés de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant dans les maternités au Sud du Sahara : Cas de la maternité de l’Hôpital Communautaire de Bangui, note

Auteurs : R.N. Ngbale, N.D. Komangoya, H. Diemer, M.J. C. Goddot-Nangouma, C.E. Gaunefet, T. Songo-Kette, A. Koirokpia, A. Sepou - Centrafrique

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6007 - Juillet 2013 - 319-327


Résumé

Objectifs : Identifier les difficultés dans la mise en œuvre de programme de la transmission du VIH de la mère à l'enfant à l'Hôpital Communautaire de Bangui.
Méthodologie : Il s'agit d'une étude transversale portant sur des enfants nés de mères séropositives au VIH. Elle s'est déroulée à la maternité de l'Hôpital Communautaire de Bangui du 1er janvier au 31 décembre 2011. Elle a inclus 329 nouveau-nés. Le statut sérologique VIH des enfants nés de mères séropositives a été déterminé par le PCR.
Résultats : La fréquence de séropositivité au VIH chez les enfants testés était de 8,3% (IC95% : 4,4-12,2). La proportion des adolescentes parmi ces mères était de 34% (IC95% : 29,5-39,7), 28% étaient primipares, et 40% n'avaient pas suivi les CPN à l'Hôpital communautaire de Bangui parmi ces mères. Seulement 3,6% ont accouché par voie haute, et 84,8% ont opté pour l'allaitement maternel exclusif comme mode d’allaitement du nouveau-né. Une proportion de 41% (IC95% : 35,7-46,3) de femmes étaient “perdues de vue” et ne sont pas venues au rendez-vous pour tester la sérologie de leurs nouveau-nés et recevoir la prophylaxie contre le VIH.
Conclusion : La proportion de mères et enfants perdus de vue est très importante à l'HCB. Une bonne communication pendant les consultations prénatales, auprès de femmes séropositives et une recherche active des perdues de vue, s'avèrent salutaire pour réduire le risque de transmission du VIH de la mère à l'enfant.

Summary
Difficulties preventing the transmission of HIV from mother to child in the maternity south of the Sahara - Case of maternity Bangui Community Hospital

Objectives: To identify the difficulties in the implementation of programme of the transmission of HIV from mother to child at the Bangui community hospital.
Methodology: It is a cross-sectional study of children born from HIV-positive mothers. It took place in the maternity of the Bangui community hospital from January 1st to December 31st, 2011. It included 329 infants. The HIV serologic status of children born from HIV-positive mothers was determined by PCR.
Results: The frequency of HIV-positive children tested was 8.3%( 95% CI 4.4 to 12.2). The proportion of girls was 34% (95% CI 29.5 to 39.7), 28% were primiparous, and 40% have not been followed for antenatal care at the Bangui’s community hospital. Only 3.6% babies have been delivered by cesarean section, 84.8% mothers have opted for exclusive breastfeeding, 41% (95% CI %: 35.7 to 46.3) mothers and their babies were definitely lost to follow-up.
Conclusion: The proportion of mothers and children lost to follow-up to is very important at HCB. Good communication policy to HIV-positive pregnant women during antenatal care and active search of lost to follow-up mothers and babies will reduce the risk of transmission of HIV from mother to child.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(3,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1932 fois, téléchargé 115 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !