L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Josaphat Iba-Ba

Problématique du diagnostic des rectocolites hémorragiques immunologiques en zone d’endémie parasitaire. Expérience du service de Médecine A du Centre Hospitalier de Librevillenote

Auteurs : J. Iba Ba, E. Itoudi Bignoumba, R. Bignoumba Ibouili, U. Kombila, I. Maganga Moussavou, R. Makanga, J.P. Moussavou Kombila, J.B. Boguikouma - Gabon

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6011 - Novembre 2013 - 484-488


Résumé

Introduction : La rectocolite hémorragique demeure une pathologie fréquente en zone subsaharienne, et une étiologie immunologique rarement voire peu retrouvée
Matériel et méthodes : A travers une étude rétrospective portant sur les registres d'endoscopies basses (coloscopie et recto-sigmoïdoscopies) réalisées dans le service de médecine A, du 1er janvier 1990 au 31 décembre 2007 nous avons voulu apprécier la fréquence de rectocolite hémorragique et analyser les cas observés.
Résultats : Sur 297 endoscopies basses, 4 rectocolites hémorragiques ont été retrouvées dans une tranche d'âge de 20 à 60 ans, réparties en 1 homme pour 3 femmes, tous de nationalité gabonaise. Le diagnostic de rectocolite hémorragique de cause immunologique était retenu en présence d'une histologie contributive, corrélée à une positivité des anticorps anti-cytoplasmiques des neutrophiles (ANCA) et à une  négativité des anticorps anti-saccharomyces, et ce après exclusion d'une cause parasitaire amibienne, bilharzienne et bactérienne (n = 2), ou d'une rectocolite hémorragique persistant malgré un traitement spécifique de la parasitose documentée : amibiase (n = 1), co-infection bilharziose-amibiase (n = 1). Le recours à la Mésalazine seule (n = 2), ou à une corticothérapie de 1 mg/kg/j seule (n = 1) ou couplée à de l'azathioprine (n = 1) permettait une normalisation clinique et endoscopique.
Conclusion : Des rectocolites hémorragiques de cause immunologique peuvent rester quiescentes, associées ou réactivées en zone d'endémie par des parasitoses spécifiques. 

Summary
Difficulties of immunologic hemorrhagic rectocolitis diagnosis in parasite endemic area. Experience of Medicine A service, Libreville Centre Hospital

Introduction: Ulcerative colitis is a common disease in sub-Saharan Africa, and an immunological etiology rarely reported.
Materials and methods: Through a retrospective study registers lower endoscopy (colonoscopy and rectosigmoidoscopies) in Medicine A service from January, 1st, 1990 to December, 31st, 2007 we wanted to assess the number of ulcerative colitis and report these observations.
Results: Of 297 low endoscopies, 4 ulcerative colitis were found in age group 20 to 60 years, divided into 1 man to 3 women, all from Gabonese population. Diagnosis of ulcerative colitis of immunological cause was held in the presence of a contributory histology, correlated with anti-neutrophil cytoplasmic antibodies (ANCA) positivity and saccharomyces antibodies negativity, and after exclusion of amoebic parasite cause, schistosomal and bacterial causes (n = 2) or a persistent ulcerative colitis despite a specific treatment of the documented parasitosis: amoebiasis (n = 1), co-infection schistosomiasis amoebiasis (n = 1). Use of mesalazine alone (n = 2); or 1 mg/kg/j of steroid alone (n = 1) or combined with azathioprine (n = 1) provided a clinical and endoscopic normalization.
Conclusion: Bleeding rectocolites of immunological cause may remain quiescent, associated or reactivated in endemic areas by specific parasites.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 3001 fois, téléchargé 41 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !