L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Les tarifs pour la France incluent la TVA.

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire

Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 168,00 €



Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 63ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Docteur Fidiniaina Mamay Randriatsarafara

Automédication chez les patients atteints d’infections sexuellement transmissibles à Antananarivo (Madagascar)note

Auteurs : F.M. Randriatsarafara, LVRakotobe, ECJ Rakotonirina, JDM Rakotomanga, R. Randrianasolo, RJ Ranjalahy - Madagascar

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 6103 - Mars 2014 - pages 149-156


Résumé

Les infections sexuellement transmissibles (IST) représentent un problème majeur de santé publique. L'automédication constitue un aspect spécifique qui contribue à leur développement et à l'émergence de résistance microbienne.
Cette étude analytique transversale vise à évaluer l'importance de cette automédication avant la recherche de soins et à identifier les facteurs associés à sa pratique.
Entre janvier et juillet 2009, un questionnaire pré-testé a été administré par le médecin traitant à tous les 351 patients atteints d'IST vus en consultation externe dans les formations sanitaires publiques et privées d'Antananarivo. La moyenne d'âge des patients est de 26,12 ± 7,38 ans. Près de deux tiers soit 65% sont des femmes.
L'automédication était pratiquée par 19,6% des patients. La majorité des patients connaissait les effets néfastes de l'automédication (87%). Les facteurs influençant cette pratique étaient divers. Le genre masculin pratiquait plus l'automédication que le genre féminin (32,3% contre 13% avec p = 1,7.10-4). Le bas niveau d'éducation avec 27% (p = 1,6.10-3) et la douleur abdominale basse avec 40% (p = 3,8.10-5) étaient associés à l'automédication. Les étudiants avaient moins recours à l'automédication avec 11,3% (p = 0,04) et la méconnaissance des ulcérations génitales en tant qu'IST favorisait l'automédication avec 25%.
L'automédication est une pratique multifactorielle. Les raisons socio-démographiques et culturelles associées à la vente libre et illicite de médicaments constituent le fond du problème.

Summary
Self-medication by patients with sexually transmitted infections in Antananarivo (Madagascar)

Sexually transmitted infections (STIs) constitute a major public health problem. In Madagascar, self-medication is a factor in their development and in the emergence of drug resistance.
The aim of this cross-sectional analytical study was to evaluate the extent of self-treatment and to identify the associated factors.
Between January and July 2009, a pre-tested questionnaire was administered by the attending physician to all 351 STI patients attending public and private health centres in Antananarivo. Their average age was 26.12 ± 7.38 years; 65% were female.
Self-treatment had been practiced by 19.6% of the patients. Most knew that self-treatment is wrong (87%). The factors associated with this practice were: male gender (32% versus 13% female; p = 1.7.10-4), low education level (p= 1.6.10-3) and lower abdominal pain (p= 3.8.10-5). Students practiced self-treatment less often than the others (11.3%; p = 0.04), and lack of knowledge that genital ulceration indicates STI was the reason for self-medication in 25% of cases.
Many factors influence self-treatment. The wide availability of illicit drugs for STIs is basically responsible.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1689 fois, téléchargé 51 fois et évalué 1 fois.

Retour


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 63ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !