L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Prise en charge obstétricale des utérus cicatriciels à la maternité Issaka Gazobi de Niamey. Etude prospective à propos de 314 parturientes sur 1 annote

Auteurs : M. NAYAMA, Y. NOUHOU, M.C. CHEKARAOU, N. IDI, M. GARBA, A. TAHIROU, M. KAMAYE, B. DJIBRILL, A. MARAFA, F.Z. DIALLO, A. TOURE - Niger

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5405 - Mai 2007 - pages 289-295


Résumé

Introduction : L'objectif de cette étude est d'évaluer la prise en charge obstétricale des utérus cicatriciels dans des conditions où la surveillance de la parturition est essentiellement clinique en vue d'améliorer le pronostic maternel et périnatal.
Méthodologie : Notre étude a eu pour cadre la maternité Issaka Gazobi de Niamey, maternité de référence nationale, niveau 3. Il s'agit d'une étude prospective qui a concerné toutes les parturientes porteuses d'utérus cicatriciels admises pour un accouchement entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2003, soit 1 an.
Résultats : Notre fréquence d'utérus cicatriciel était de 9,7 %. Le mode d'admission a été un transfert in utero auprès de 112 parturientes (35,7 %), 202 parturientes étaient venues d'elles-mêmes pour une prise en charge d'accouchement. La majorité des nos parturientes était comprise dans la tranche d'âge de 25 à 29 ans (104 parturientes, 33 %), des paucipares (113 parturientes, 36 %), porteuses d'utérus unicicatriciel (236 parturientes, 75,1%). 59 parturientes (18,8 %) avaient un utérus bi-cicatriciel. 253 parturientes (80,7 %) avaient une grossesse comprise entre 37 et 41 SA.
Une césarienne itérative prophylactique a été effectuée auprès de 103 parturientes (32,6 %). 84 parturientes (26,8 %) avaient bénéficié d'une césarienne en urgence compte tenu d'une contre-indication de l'accouchement par voie basse au moment de leur admission.
L'essai d'accouchement par voie basse ou épreuve utérine a concerné 127 parturientes (40,5 %) L'épreuve utérine a permis un accouchement par voie basse auprès de 54 parturientes (42,5 %). L'épreuve utérine a échoué pour 73 parturientes (57,5 %) nécessitant alors une césarienne secondaire.
Les décès périnatals avaient concerné 31 nouveau-nés (9,8 %). Nous avons enregistré 7 cas (2,2 %) de déhiscence utérine. La rupture utérine avait été notifiée auprès de 13 parturientes (4,2 %). Un décès maternel (0,3 %) a été enregistré durant notre étude.
Conclusion : L'accouchement sur utérus cicatriciel est une situation de plus en plus fréquente dans les maternités. La tendance actuelle est d'accepter un accouchement par voie basse après sélection des parturientes et malgré les moyens de surveillance insuffisants au moment de l'accouchement dans notre pays. La morbidité, la mortalité maternelle et périnatale enregistrées dans notre étude étaient liées à un problème d'accessibilité géographique et financière des parturientes compte tenu de la faible couverture sanitaire, à la qualité des CPN, et surtout à une insuffisance des soins obstétricaux et néonataux de qualité dans certaines formations sanitaires. Des recommandations ont été formulées pour améliorer ce pronostic.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1639 fois, téléchargé 59 fois et évalué 1 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !