Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

THIES - Chirurgie des malformations labiales et palatines : dix jours pour opérer cent patient - 17/12/2008 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une opération chirurgicale réparatrice. C’est le cadeau de fin d’année offert à de jeunes personnes et des adultes souffrant de fentes labiales, palatines ou labio-palatines, à l’hôpital de Thiès. Ces malformations congénitales et fort stigmatisantes, connues sous le nom péjoratif de «bec de lièvre» chez les enfants, qui affectent la lèvre supérieure, constitue un problème de santé publique. C’est en chirurgie pédiatrique à l’hôpital Aristide Le Dantec ou à Albert Royer à Fann que, d’habitude, se font opérer les jeunes enfants qui en souffrent au coût de 160 000 francs. Des actes dont la programmation dure en moyenne trois mois du fait des conditions de travail rencontrées dans ces structures et le nombre élevé de patients qui viennent se faire opérer.

Depuis vendredi dernier, les jeunes patients et les personnes adultes souffrant de fentes labiales, palatines ou labio-palatines peuvent se faire consulter et se faire opérer jusqu’à samedi sans bourse délier, à l’hôpital régional de Thiès. Cela grâce à la diligence du ministère de la Santé et de la Prévention médicale en partenariat avec l’Ong Tostan et la structure américaine «Operation Smile» à l’origine de l’opération au Sénégal. Une opération qui devait se dérouler à l’hôpital de Pikine mais qui a été transférée dans la capitale du Rail pour un problème de commodité selon Assane Touré, le conseiller en communication du ministre Safiétou Thiam.

Il s’agit, au bout d’une dizaine de jours (du 11 au 20 décembre), de faire retrouver un sourire radieux aux personnes, en particulier les enfants, souffrant des ces fentes par une chirurgie esthétique. Ces actes chirurgicaux sont faits dans un environnement technique très relevé par une équipe pluridisciplinaire de 46 membres venant de huit pays dont les Etats-Unis, l’Italie, le Kenya, le Maroc, la Chine, etc. Dans cette équipe, on retrouve des spécialistes en chirurgie maxillo-faciale, des anesthésistes, des infirmières, des pédiatres, des orthophonistes,... Il y a aussi plusieurs spécialistes sénégalais comme le professeur Ibrahima Faye, le patron de la chirurgie plastique à l’hôpital Albert Royer et le Dr Sidi Touré, un spécialiste de la chirurgie maxillo-faciale, tous connus dans leur croisade pour la réparation des malformations labiales et palatines.

L’opération de Thiès, selon le coordonnateur de l’équipe médicale, le belge Damien De Clerk, doit prendre en charge au moins cent patients de tout âge avant de revenir dans six mois. A terme, selon De Clerk, c’est l’embryon naissant de «Operation smile Sénégal» qui doit perpétuer à moindre coût dans les années à venir le combat contre les fentes labiales et labio-palatines dans notre pays. Dakar devrait alors constituer selon Assane Touré qui a travaillé à la venue de cette équipe pluridisciplinaire, le départ d’autres missions vers les pays limitrophes dont les patients qui le désirent peuvent venir se faire consulter et opérer à Thiès dans le cadre de la présente opération.

Une mission qui a coûté aux organisateurs quelques 80 millions (160 000 dollars) déboursés par la structure au moment où l’Etat sénégalais et Tostan assurent la logistique. Au ministère de la Santé et de la Prévention médicale, on dit accorder beaucoup d’intérêt à ce qui se fait à Thiès. Safiétou Thiam est du reste attendue à l’hôpital de Thiès dans la semaine pour voir à l’œuvre ces spécialistes de la chirurgie faciale.

Correspondant
Par Birane GNING

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !