Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination contre le tétanos maternel et néonatal : contrecarrer les résistances à Missirah - 18/12/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le troisième passage de la vaccination contre le tétanos maternel et néonatal, qui a démarré le 16 décembre 2008 dans la région de Tambacounda, va permettre à l’équipe cadre du district de Tambacounda de mettre en œuvre des stratégies innovantes pour contrecarrer les zones de résistance dans l’arrondissement de Missirah. Au cours des deux premiers passages entrant dans le cadre de la vaccination contre le tétanos maternel et néonatal, des réticences ont été notées dans l’arrondissement de Missirah où au 2e passage, c’est un taux de 42% qui a été enregistré, contrairement aux 76,6% lors du premier passage.

L’autre difficulté a été retrouvée au niveau des élèves à cause de folles rumeurs qui faisaient cas de vaccins pour les rendre stériles. Dans ce cadre, dira Pape Saboye Mbaye, le responsable de l’antenne départementale de l’Education pour la santé, des leaders élèves, animatrices, les médiats et les animatrices sanitaires, ont été ciblés pour contrecarrer ces difficultés.

La vaccination contre le tétanos protège la mère contre cette maladie mortelle, ainsi que le nouveau-né, a indiqué Saboye Mbaye, avant de souligner que le tétanos est une maladie dont le traitement coûte cher et nécessite beaucoup de moyens techniques et la guérison n’est pas toujours assurée, alors qu’on peut l’éviter avec la vaccination.

Sény Touré, responsable du Pev et Mariame Dia ont indiqué que l’une des causes principales de décès résulte du refus des femmes de suivre les consultations prénatales et cela a créé des cas de tétanos dans le Kédougou par des femmes qui faisaient la navette entre le Sénégal et la Guinée. Et M. Sonko de rappeler les deux cas de décès notés à Médina Niana I dans le Sourouyel et Darsalam sur la route de Dianké Makhan ; ce qui a valu de déclarer la région zone à risque

Pape Demba SIDIBE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !