Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6610 - Octobre 2019 - pages 521-527

Contacter Docteur Ndongo Pilor Périchondrites aiguës du pavillon de l’oreille. A propos de 23 cas note

Auteurs : N. Pilor, C Ndiaye, H Ahmed, E.S. Diom, A Tall, I.C. N’diaye - Sénégal


Résumé

Objectifs : Notre objectif était d’évaluer les facteurs étiologiques, les agents pathogènes, le traitement et les séquelles des périchondrites.
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective, sur une période de 8 ans (janvier 2009 à décembre 2016), portant sur les cas de périchondrite aiguë au service d’ORL du CHNU de Fann.
Résultats : Vingt-deux dossiers ont été colligés avec un cas de périchondrite bilatérale. Le sex-ratio était de 0.37 ; l’âge moyen de 27 ans. La durée d’évolution moyenne était de 23 jours. La circonstance de survenue était un piercing dans 36% des cas. Dix-neuf de nos patients présentaient une périchondrite collectée, soit 86% des cas. Quinze de nos patients avaient bénéficié d’un examen bactériologique de pus, soit 68% des cas. Le Pseudomonas aeruginosa était retrouvé dans 66.6% des cas, sensible dans 90% des cas à la ciprofloxacine et dans 10% des cas aux aminosides. La culture était négative dans 26.6% des cas. La durée moyenne d’hospitalisation était de 7 jours ; la durée moyenne du traitement de 13 jours. L’évolution était satisfaisante chez tous nos patients, avec une absence de séquelles dans 72.7% des cas.
Conclusion : La périchondrite aiguë du pavillon de l’oreille se développe souvent suite à un traumatisme externe mineur. Le Pseudomonas aeruginosa représente le principal agent causal d’où l’intérêt d’une antibiothérapie probabiliste active sur ce dernier. Un traitement précoce permet de prévenir les séquelles morphologiques inesthétiques.

Summary
Acute perichondritis of the auricle: about 23 cases

Goals: Our objective was to evaluate the etiological factors, causative microorganisms, treatment and sequelae of perichondritis.
Patients and methods: This was a retrospective study conducted over a period of 8 years (January 2005 to June 2016), included all cases of acute perichondritis at the ENT service of CHNU of Fann.
Results: Twenty-two cases were studied with one case of bilateral perichondritis. The sex-ratio was 0.37. The mean age was 27 years. The average evolution time was 23 days. The circumstance of occurrence was a piercing in 36% of the case. Nineteen of our patients, 86% of the cases, had perichondritis with abscess. Fifteen of our patients, 68% of the cases, received culture and sensitivity examination of the pus. Pseudomonas was found in 66.6% of cases, of which 90% were sensitive to ciprofloxacin and the remaining 10% were sensitive to aminoglycosides. Culture was negative in 26.6% of cases. The duration of hospitalization was on average 7 days with treatment duration of 13 days.
The outcome was satisfactory in all our patients, with an absence of sequelae in 72.7% of the cases.
Conclusion: Acute perichondritis of the ear often develops following minor external trauma.
Pseudomonas aeruginosa represents the main causative agent hence empirical therapy with ciprofloxacin can be initiated till we get culture and sensitivity lab results later. Early treatment prevents unattractive morphological sequelae.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 498 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 67ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !