retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

GabonLutte contre les cancers masculins : « Novembre bleu » après « Octobre rose »

Gabon Review | Gabon | 02/11/2020 | Lire l'article original

Après la campagne Octobre rose, le Gabon aura son « Novembre bleu ». Un autre mois destiné à la lutte contre les cancers, mais cette fois chez les hommes. Les préparatifs de cette nouvelle campagne ont débuté, le 31 octobre, au Centre hospitalier de Libreville (CHUL).

En ce mois de novembre 2020, le Gabon aura son premier mois de sensibilisation, de dépistage et de lutte contre les cancers masculins, notamment celui de la prostate. Baptisé « Novembre bleu », cette nouvelle campagne devrait être lancée dans les jours à venir. L'organisation de cette nouvelle activité de santé destinée à la population masculine est pilotée par le Service d'urologie du Centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul), en partenariat avec la Société gabonaise d'urologie (Sogur) et le Programme national de la lutte contre le cancer (PNLC). Le tout, sous l'égide du ministère de la Santé.

Depuis quelques temps, des réunions et séances de travail se multiplient à Libreville pour peaufiner le programme et les activités devant être menées. Ce, partant du fait que les hommes auraient pu se sentier marginalisés, voire lésés au regard de la permanence de la campagne Octobre rose, déjà dans sa 7e édition.

Le Gabon veut rectifier le tir. Les hommes auront également leur mois de dépistage des cancers. Il sera baptisé «Novembre bleu». C'est pour mieux coordonner la première édition que le chef de chef de Service d'urologie du (Chul), par ailleurs président de la Société gabonaise d'urologie (Sogur), le docteur Jean Massandé, réunit autour de lui les membres de cette organisation. Cette première édition sera l'occasion de sensibiliser, de mener des consultations et des dépistages des cancers masculins et même d'engager des prises en charge. Ceci d'autant plus que, contrairement aux cancers féminins dont leur prise en charge est gratuite, les consultations et le dépistage des cancers masculins ne le sont pas.

Novembre bleu vient de Movember, un événement annuel organisé par la fondation australienne Movember Foundation Charity. Selon l'encyclopédie participatif Wikipédia, «le nom vient de la contraction de «mo», abréviation de moustache en anglais australien, et de «November» (novembre)». Et «chaque année au mois de novembre, les hommes du monde entier sont invités à se laisser pousser la moustache dans le but de sensibiliser l'opinion publique et de lever des fonds pour la recherche dans les maladies masculines telles que le cancer de la prostate. Depuis 2003, cette fondation australienne relève le pari de «changer le visage de la santé au masculin».
Selon le Dr Jean Massande cité par Gabonactu.com, le cancer de la prostate est la deuxième cause des décès chez les hommes après l'âge de 50 et 60 ans.

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !