retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6902 - Février 2022 - pages 89-93

photo_auteur Pyélonéphrite aiguë sur rein ectopique droit bas : un diagnostic différentiel rare de l’appendicite aiguënote

Auteurs : K. Dyatta Mayombo, N. Nguele, A. Mougougou, Y.M Mpira, J. Orendo Sossa, J.R. Oparadji, S. Ipouka Doussiemou, F.K Diallo Owono - Gabon


Résumé

Introduction : L’appendicite aiguë est l’urgence chirurgicale la plus fréquente. A travers ce cas au CHU de Libreville, les auteurs se proposent de relever la difficulté diagnostique et le rôle de l’imagerie dans le diagnostic de l’appendicite aiguë.
Observation : Mlle BSCF, 15 ans, sans notion d’aménorrhée, consultait pour des douleurs pelviennes prédominant en fosse iliaque droite dans un contexte fébrile associées à des vomissements. Une notion de pollakiurie était retrouvée. On notait une fièvre à 39,5°C, une tachycardie, une douleur avec défense à la palpation de la fosse iliaque droite et une douleur latéralisée à droite au toucher vaginal. On objectivait une hyperleucocytose à 21.680/mm3 à prédominance polynucléaires neutrophiles et la CRP était positive à 334 mg/L. L’hypothèse d’une appendicite aiguë en position pelvienne était retenue mais la pollakiurie, l’importance de la fièvre et de l’hyperleucocytose prêtaient à discussion imposant des examens complémentaires. L’échographie abdomino-pelvienne révélait fortuitement une ectopie rénale basse droite, confirmée à la tomodensitométrie, sans appendice visible. L’ECBU identifiait E. coli. Le diagnostic de pyélonéphrite droite sur rein ectopique était retenu. Un traitement à base d’ofloxacine était administré. L’évolution était favorable. La patiente sortait de l’hôpital au 10e jour. L’ECBU de contrôle était stérile.
Conclusion : L’appendicite aiguë est une affection chirurgicale fréquente. Bien que rare comme diagnostic différentiel, la pyélonéphrite aiguë sur rein ectopique bas peut être évoquée selon le contexte. Sa découverte est fortuite le plus souvent à l’imagerie. Le traitement repose sur l’antibiothérapie adaptée.

Summary
Acute pyelonephritis in low located right ectopic kidney: a rare differential diagnosis of acute appendicitis

Introduction: Acute appendicitis is the most common surgical emergency. Through this case at the University Hospital of Libreville, the authors propose to highlight the diagnostic difficulty and the role of imaging in the diagnosis of acute appendicitis.
Observation: Miss BSCF, 15 years old, without any notion of amenorrhea, consulted for pelvic pain predominating in the right iliac fossa in a febrile context associated with vomiting. A notion of pollakiuria was found. A fever at 39.5°C, tachycardia, defensive pain on palpation of the right iliac fossa and lateral pain on the right on vaginal examination were noted. There was a hyperleukocytosis of 21,680/mm3 with a predominance of neutrophils and CRP was positive at 334 mg/L. The hypothesis of acute appendicitis in the pelvic position was retained, but pollakiuria, the extent of fever and hyperleukocytosis were debatable, and required additional examinations. Abdominal and pelvic ultrasound revealed a right lower renal ectopy, confirmed on CT scan, with no visible appendix. The ECBU identified E. coli. The diagnosis of right pyelonephritis in an ectopic kidney was accepted. Treatment with ofloxacin was administered. The outcome was favourable. The patient was discharged on day 10. The follow-up ECBU was sterile.
Conclusion: Acute appendicitis is a common surgical condition. Although rare as a differential diagnosis, acute pyelonephritis in low ectopic kidney may be suggested depending on the context. Its discovery is mostly accidental in imagery. Treatment is based on appropriate antibiotic therapy.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 6294 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Gabonnais - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar11
Xéroses. Rôle de l'hydratation cutanée dans les déséquilibres de la fonction barrière - Pr. Joseph ECRA ELIDJE - Professeur titulaire de Dermatologie et Vénérologie - Côte d'Ivoire

encart_diam_aldounion
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !