Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Vidéos


Toutes les vidéos / Il y a actuellement 389 vidéos


Prise en charge des enfants déficients mentaux au Burkina : Le calvaire de Asseta KoandaPrise en charge des enfants déficients mentaux au Burkina : Le calvaire de Asseta Koanda

Info rédaction, publiée le 30/12/2021 | Lefasonet

Si la prise en charge d’un enfant n’est pas facile, elle devient encore plus pénible, lorsqu’il s’agit d’enfants déficients mentaux. Une peine au double plan psychologique et financier pour la prise en charge de ces enfants, très fragiles, avec des besoins spécifiques. Parfois surnommés « génies », « serpents », « maudits », etc., ces enfants sont marginalisés par la société et abandonnés entre les seules mains de leurs géniteurs qui ne savent pas souvent quoi faire, où aller pour recevoir de l’aide et comment les prendre en charge. Entre culpabilité, épuisement, regret et regard de la société, ces parents se battent chaque jour pour leur donner un avenir comme les autres enfants. Une vie faite de sacrifices, de souffrances et d’oubli de soi à laquelle ces parents se sont résignés. Immersion dans un monde fermé !

Voir la vidéo


Prise en charge des enfants déficients mentaux au Burkina : Le calvaire de Safi TouPrise en charge des enfants déficients mentaux au Burkina : Le calvaire de Safi Tou

Info rédaction, publiée le 30/12/2021 | Lefasonet

Si la prise en charge d’un enfant n’est pas facile, elle devient encore plus pénible, lorsqu’il s’agit d’enfants déficients mentaux. Une peine au double plan psychologique et financier pour la prise en charge de ces enfants, très fragiles, avec des besoins spécifiques. Parfois surnommés « génies », « serpents », « maudits », etc., ces enfants sont marginalisés par la société et abandonnés entre les seules mains de leurs géniteurs qui ne savent pas souvent quoi faire, où aller pour recevoir de l’aide et comment les prendre en charge. Entre culpabilité, épuisement, regret et regard de la société, ces parents se battent chaque jour pour leur donner un avenir comme les autres enfants. Une vie faite de sacrifices, de souffrances et d’oubli de soi à laquelle ces parents se sont résignés. Immersion dans un monde fermé !

Voir la vidéo


Prise en charge des enfants déficients mentaux au Burkina : Le calvaire de Moussa DialloPrise en charge des enfants déficients mentaux au Burkina : Le calvaire de Moussa Diallo

Info rédaction, publiée le 30/12/2021 | Lefasonet

Si la prise en charge d’un enfant n’est pas facile, elle devient encore plus pénible, lorsqu’il s’agit d’enfants déficients mentaux. Une peine au double plan psychologique et financier pour la prise en charge de ces enfants, très fragiles, avec des besoins spécifiques. Parfois surnommés « génies », « serpents », « maudits », etc., ces enfants sont marginalisés par la société et abandonnés entre les seules mains de leurs géniteurs qui ne savent pas souvent quoi faire, où aller pour recevoir de l’aide et comment les prendre en charge. Entre culpabilité, épuisement, regret et regard de la société, ces parents se battent chaque jour pour leur donner un avenir comme les autres enfants. Une vie faite de sacrifices, de souffrances et d’oubli de soi à laquelle ces parents se sont résignés. Immersion dans un monde fermé !

Voir la vidéo


Tidjane Thiam : « Ne pas développer la vaccination en Afrique est une double tragédie »Tidjane Thiam : « Ne pas développer la vaccination en Afrique est une double tragédie »

Info rédaction, publiée le 03/12/2021 | Jeune Afrique

Tidjane Thiam est le Grand invité de l'économie RFI/Jeune Afrique.

Voir la vidéo


Message de Winnie Byanyima pour la Journée Mondiale de la lutte contre le sida 2021Message de Winnie Byanyima pour la Journée Mondiale de la lutte contre le sida 2021

Info rédaction, publiée le 26/11/2021 | ONUSIDA

Mettre fin aux inégalités. Mettre fin au sida. Mettre fin aux pandémies. Cette année, lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida, l’ONUSIDA met l’accent sur l’éradication urgente des inégalités qui alimentent l’épidémie de sida et d’autres pandémies dans le monde. Sans actions audacieuses contre les inégalités, le monde risque de manquer les cibles pour mettre fin au sida d'ici 2030, un enlisement de la pandémie de COVID-19, ainsi qu’une crise sociale et économique hors de contrôle. La menace du VIH plane toujours sur l’humanité 40 ans après le signalement des premiers cas de sida. Aujourd’hui, l'engagement de mettre fin au sida à l’horizon 2030 est en retard. Ce retard n’est pas imputable à un manque de connaissances ou d’outils pour vaincre le sida, mais à des inégalités structurelles qui entravent les solutions efficaces de prévention et de traitement du VIH. Plus d'infos: unaids.org

Voir la vidéo


Burkina : La maladie ulcéreuse au cœur du 2e congrès des hépato-gastro-entérologuesBurkina : La maladie ulcéreuse au cœur du 2e congrès des hépato-gastro-entérologues

Info rédaction, publiée le 06/12/2021 | Lefasonet

La Société burkinabè d’hépato-gastro-entérologie et d’endoscopie digestive (SO.BU.HGE.ED) a ouvert son deuxième congrès international couplé aux XXIIe journées de Gastroentérologie d’Afrique francophone ce jeudi 2 décembre 2021 au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo.

Voir la vidéo


Burkina Faso : Les troubles mentaux, un aspect de la santé très négligéBurkina Faso : Les troubles mentaux, un aspect de la santé très négligé

Info rédaction, publiée le 10/11/2021 | Lefasonet

Plus que jamais, la santé mentale est un sujet d’actualité. De plus en plus, de nombreux Burkinabè voient leur santé mentale se détériorer. Et cet aspect de la santé, quoique très important, est très souvent relégué au second plan. Afin de comprendre les causes favorisant l’apparition des troubles mentaux, les signes pour les reconnaître et la conduite à tenir en cas de signes avant-coureurs, lefaso.net s’est penché sur la question.

Voir la vidéo


Diabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccinationDiabète et Covid-19 : Quand des patients hésitent à passer le cap de la vaccination

Info rédaction, publiée le 13/09/2021 | Lefasonet

Les patients atteints de diabète font partie de ceux ayant un risque plus élevé de faire la forme grave du Covid-19. Si certains diabétiques n’ont pas hésité à se faire vacciner pour se prémunir, d’autres par contre n’y ont jamais pensé. Insouciance, ignorance ou peur du vaccin ?

Voir la vidéo


Covid-19 au Burkina : « Les gens se méfient du vaccin parce qu’ils ne sont pas bien informés »Covid-19 au Burkina : « Les gens se méfient du vaccin parce qu’ils ne sont pas bien informés »

Info rédaction, publiée le 02/09/2021 | Lefasonet

Le 30 mai 2021, le Burkina Faso recevait ses premières doses de vaccins anti covid-19. Une campagne de vaccination avait ensuite été lancée le 2 juin 2021. Mais jusqu’à la date du 31 aout 2021, seulement 118.019 personnes ont été vaccinées. Qu’est ce qui explique un si faible taux ?

Voir la vidéo




Plus de vidéos : Addictologie - Allergologie - Bien-être - Cancérologie - Cardiologie - Chirurgie - Diabète - Douleur - Epidémiologie - Formation médicale - Gastro - entérologie - Génétique - Greffe - Gynécologie-Obstétrique - Hépatologie - Hygiène et sécurité - Imagerie médicale - Immunologie - Industrie pharmaceutique - Infectiologie - Infirmières, personnel soignant - Législation - Maladies rares - Médecine du sport - Médecine générale - Néonatalogie - Néphrologie - Neurologie - Nutrition - Ophtalmologie - Paludisme - Pédiatrie - Pharmacie - Poliomyélite - Psychanalyse - Rhumatologie - Santé de la reproduction - Santé mentale - Toxicologie - Transfusion sanguine - Traumatologie-Orthopédie - Urgences - Vaccinologie - VIH/SIDA - Violences - Toutes les vidéos




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !