retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7105 - Mai 2024 - pages 311-320

Contacter Monsieur Oumar Bassoum Fréquence et déterminants de l’accouchement à domicile dans le district sanitaire de Podor au Nord du Sénégal en 2020 : étude transversalenote

Auteurs : O. Bassoum, B. Gueye, A. Sow, I. Seck - Sénégal


Résumé

Introduction : Au Sénégal, les données ont montré que des femmes continuent d’accoucher à domicile, notamment en milieu rural. L’objectif de cette étude était d’identifier les déterminants de l’accouchement à domicile dans le district sanitaire de Podor, situé au nord du Sénégal.
Méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale réalisée du 19 au 22 juin 2020 auprès de 832 femmes ayant accouché durant les 24 mois précédant l’enquête. Un sondage en grappes stratifié et tiré à deux degrés était réalisé. Les données individuelles et contextuelles étaient décrites. La régression logistique binaire était réalisée pour identifier les déterminants de l’accouchement à domicile. L’Odds Ratio ajusté (ORa) et son intervalle de confiance à 95% (IC95%) ont été déterminés pour chaque variable retenue dans le modèle final.
Résultats : L’âge moyen des femmes était de 26,75 ± 6,95 ans. La fréquence de l’accouchement à domicile était estimée à 15,63%. En termes de caractéristiques individuelles, ce phénomène était significativement plus fréquent chez les femmes non-scolarisées (OR = 2,81 ; IC95% = 1,63-4,84) et celles n’ayant pas bénéficié de consultations prénatales (OR = 2,17 ; IC95% = 1,27-3,72). Quant au contexte, il s’agissait du mode de transport autre que la marche à pied utilisé pour se rendre à la structure sanitaire (OR = 3,33 ; IC95% = 2,06-5,38) et de l’appartenance au quintile très pauvre ou pauvre (OR = 3,44 ; IC95% = 2,17-5,46).
Conclusion : La lutte contre l’accouchement à domicile implique de favoriser l’accès et le maintien des filles à l’école, de sensibiliser les femmes sur l’importance des consultations prénatales, d’ériger des infrastructures sanitaires et routières en zone rurale et d’améliorer les conditions socio-économiques des femmes.

Summary
Frequency and determinants of home birth in the Podor health district in northern Senegal in 2020: cross-sectional study

Introduction: In Senegal, data have shown that women continue to give birth at home, particularly in rural areas. The aim of this study was to identify the determinants of home childbirth in the Podor health district, located in northern Senegal.
Methods: This was a cross-sectional study conducted from June 19th to 22nd, 2020 among 832 women who had given birth in the 24 months preceding the survey. A stratified two-stage cluster survey was conducted. Individual and contextual data were described. Binary logistic regression was used to identify the determinants of home childbirth. The adjusted odds ratio (AOR) and its 95% confidence interval (95% CI) were determined for each variable retained in the final model.
Results: The mean age of the women was 26.75 ± 6.95 years. The estimated frequency of home childbirth was 15.63%. In terms of individual characteristics, home birth was significantly more frequent among women with no education (AOR=2.81; 95% CI = 1.63-4.84) and those who had not attended antenatal clinics (AOR = 2.17; 95% CI = 1.27-3.72). As for the context, this was the mode of transport other than walking used to get to the health facility (AOR = 3.33; 95%IC = 2.06-5.38) and belonging to the poorest or poor quintile (AOR = 3.44; 95%CI = 2.17-5.46).
Conclusion: Combating home childbirth involves encouraging girls’ access to and retention in school, raising women’s awareness of the importance of antenatal care, building health and road infrastructures in rural areas, and improving women’s socio-economic conditions.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 521 fois, téléchargé 30 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

vig_epu2
Place de la bithérapie dans la prise en charge de l'hypertension artérielle - Professeur Dadhi Balde, cardiologue - Guinée

encart_diam_bouchara
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_ferrer
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !