retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Partenariat Strides - 4ème conférence de l'Académie Africaine de Neurologie - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Filariose lymphatique : Plus de 15 millions de personnes bénéficiaires de médicaments

Midi Madagasikara | Madagascar | 30/12/2023 | Lire l'article original

La campagne d’administration de masse de médicaments organisée par le ministère de la Santé publique avec l’appui des partenaires techniques et financiers pour la prévention de la filariose lymphatique s’est déroulée dans 83 districts cette année. Selon le bilan du ministère de la Santé, 15 324 583 personnes ont pu en bénéficier tout au long de l’année.

La filariose lymphatique faisant partie des maladies tropicales négligées peut entraîner une invalidité à long terme et réduit la qualité de vie des personnes si elle n’est pas traitée à temps. Généralement contractée pendant l’enfance, les manifestations visibles de la maladie n’apparaissent qu’un peu plus tard dans la vie et deviennent d’emblée irréversibles. Les pays endémiques ont réduit la transmission de la filariose lymphatique par une stratégie d’administration massive de médicaments.

L’anophèle n’est pas seulement vecteur du paludisme, elle est aussi porteuse du ver « filaire » responsable de cette maladie. La piqûre de l’anophèle introduit les parasites à travers la peau. Les filaires se fixent dans les vaisseaux lymphatiques et provoquent des œdèmes en bloquant la circulation lymphatique. Les malades sont fortement stigmatisés du fait de leurs difformités, surtout en milieu rural où les superstitions sont vivaces. Isolées et fortement handicapées par leurs membres gonflés, les personnes atteintes se voient contraintes d’arrêter leur activité, entraînant une perte importante de revenus les reléguant dans une situation d’extrême pauvreté.

Lire la suite sur le site Midi Madagasikara

Tous les articles

Partenariat Strides - 4ème conférence de l'Académie Africaine de Neurologie - Plus d'informations

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_cooper
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !