Choisissez une FMC ALLERGIES CANCEROLOGIE DOULEUR ORL CARDIOLOGIE PEDIATRIE PALUDISME MERE ENFANT

Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription


X




Mot de passe oublié ?

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone


Nouvelles informations Valproate - Guide destiné aux professionnels de santé - Plus d'informations



Connaissez-vous les produits Strides Pharma ?

Connaissez-vous les produits Strides Pharma ? Plus d'informations

Plus d'informations


Nouvelles informations Valproate

GUIDE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Nouvelles informations Valproate - Guide à destination des professionnels de santé

Plus d'informations


Bibliothèque médicale

Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, votre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie




Archives / Consultation d'articles


Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6009 - Août/Sept. 2013 - 368-372

Docteur Gilles Natchagandé Fracture de la verge à la clinique universitaire d’urologie de Cotonou note

Auteurs : G. Natchagandé, JDG Avakoudjo, K.I. Gandaho, P.P. Hounasso, R. Hodonou, R. Toré Sanni, F. J-M Hodonou, E.C. Akpo - Bénin


Résumé

La fracture de la verge fait partie des urgences andrologiques rares. Nous rapportons 4 cas de fracture de la verge survenue par faux-pas de coït. Il s'agissait d'adultes jeunes âgés de 31 ans à 50 ans. La symptomatologie était dominée par une déviation de la verge (n = 4), un œdème de la verge (n = 4). Deux cas de rupture urétrale étaient retrouvés. Une albuginorraphie a été réalisée avec une évolution favorable dans tous les cas. De la prise en charge précoce de la fracture de verge dépend le pronostic fonctionnel.

Summary

Penile fracture is an uncommon urological emergency. We report four cases of penile fracture occurred by “coitus stumble”. There were young adults between 31 and 50 years old. Symptomatology was dominated by a penile deviation (n = 4), edema of the penis (n = 4). Urethral injury was associated in 2 cases. Surgical correction of the defect in the tunica albuginea was performed with good outcome in all cases. The functional prognosis in penile fracture depends on it early surgical management.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (3,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique noire électronique.
Il a été consulté 2798 fois, téléchargé 563 fois et évalué 11 fois. 25 commentaires ont été postés à propos de cet article

Retour

Les avis sur cet article

Commentaire ajouté le 19/08/2014 par Madame Eugénie Siga Diane Niane (Joal Fadiouth - Sénégal)

très instructif. Merci du partage Docteur



Commentaire ajouté le 26/07/2014 par Monsieur Paul Ouedraogo (Bobo Dioulasso - Burkina Faso)

Rare mais bon à savoir!!! Merci bien DR



Commentaire ajouté le 23/07/2014 par Madame Hadidjatou Ouake (Cotonou - Bénin)

Merci docteur.



Commentaire ajouté le 30/06/2014 par Médecin résident Abdou Mahamane (Dakar - Sénégal)

C'est un très bon article.
Pathologie rare, j'ai eu a voir un cas avec un collègue chirurgie en 2013.
Ce qui est étonnant, c'est l'usage d'aphrodisiaque chez des adultes jeunes pour améliorer leur performance érectile. Le bilan doit rechercher les troubles glycémiques à mon avis.
Merci et du courage.



Commentaire ajouté le 21/04/2014 par Docteur Ounoussa Tapha (Niamey - Niger)

Merci docteur pour cet article c'est instructif!



Commentaire ajouté le 16/04/2014 par Madame Gisèle Nke Ateba (Yaoundé - Cameroun)

grand merci pour ce voile d'ignorance qui vient d'être déchiré par cet article. pour une femme c'est très important pour sauver à temps les meubles de chez soi!!!
mille merci



Commentaire ajouté le 11/04/2014 par Docteur Pierre Ernest Kapimba Bahati (Bukavu - RD Congo)

Merci docteur pour ce bel article, moi personnellement je n'ai pas encore été confronté à cette réalité clinique, c'est vraiment très instructif pour moi. Encore une fois merci.



Commentaire ajouté le 22/10/2013 par Docteur Jhier Kimbangi (Kinshasa - RD Congo)

excellent sujet, merci docteur pour l'information.



Commentaire ajouté le 17/10/2013 par Madame Constantine Makoundzi Gouemo (Brazzaville - Congo)

Très instructif comme article et merci encore à vous Docteur d'avoir publié cet article.



Commentaire ajouté le 16/10/2013 par Monsieur Sidikiba Kaba (Conakry - Guinée (République de))

Très instructif. Et merci surtout pour ton article.



Commentaire ajouté le 15/10/2013 par Monsieur Josué Isaie (Conakry - Guinée (République de))

Bel article! Intérêt scientifique certain.



Commentaire ajouté le 14/10/2013 par Docteur Hassane Idé (Cotonou - Bénin)

Merci pour ce bon document.C est un bon article vue la rareté de la pathologie et surtout le style de rédaction



Commentaire ajouté le 08/10/2013 par Monsieur Paul Ouedraogo (Bobo Dioulasso - Burkina Faso)

Merci vraiment pour l'article!!!



Commentaire ajouté le 04/10/2013 par Docteur Mohamed Simpore (Ouagadougou - Burkina Faso)

Tres bel article. merci



Commentaire ajouté le 03/10/2013 par Docteur Guy Evariste Malanda (Pointe-Noire - Congo)

Tres interessant comme article, surtout qu'il s'agit d'une urgence urologique. De la rapidite du diagnostic dependra certainement le pronostic fonctionnel. Merci. Bonne continuation cher confrere



Commentaire ajouté le 03/10/2013 par Docteur Yves Kayembe (Lubumbashi - RD Congo)

Merci cher confrère pour cet article.



Commentaire ajouté le 02/10/2013 par Docteur Gnakoye Felemou (Conakry - Guinée (République de))

La rareté fait la valeur , car cette pathologie est une urgence Urologique méconnue du fait de sa rareté . Merci Doc et bonne continuation !



Commentaire ajouté le 02/10/2013 par Docteur Gnakoye Felemou (Conakry - Guinée (République de))

La rareté fait la valeur , car cette pathologie est une urgence Urologique méconnue du fait de sa rareté . Merci Doc et bonne continuation !



Commentaire ajouté le 02/10/2013 par Docteur Gilles Natchagandé (Cotonou - Bénin) photo

merci à tous pour l'intérêt que vous portez à ce sujet. soyons juste vigilants. vive la science.



Commentaire ajouté le 01/10/2013 par Docteur Abdoulaye Faye (Dakar - Sénégal)

Pathologie rare, mais existe. Bel article qui mérite d'être vulgariser pour les professionnels de santé publique dans les zones opérationnelles en milieu rural pour savoir la conduite à tenir. Bonne continuation cher collègue.



Commentaire ajouté le 30/09/2013 par Docteur Josue Dejinnin Georges Avakoudjo (Saint-Louis - Sénégal) photo

Bel article docteur. Bonne continuation



Commentaire ajouté le 30/09/2013 par Docteur Adama Ouattara (Cotonou - Bénin)

Félicitation cher confrère pour ton article et bonne continuation.



Commentaire ajouté le 30/09/2013 par Docteur Joachim Njejimana (Bujumbura - Burundi)

pathologie rare en tout cas!



Commentaire ajouté le 30/09/2013 par Professeur Vincent Palokinam Pitche (Lomé - Togo)

original comme article



Commentaire ajouté le 27/09/2013 par Monsieur Gopouna Dore (Abidjan - Côte d'Ivoire)

très instructif,c'est la première fois j'entends parler d'une telle pathologie



N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Nouvelles informations Valproate - Guide destiné aux professionnels de santé - Plus d'informations


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Médecine d'Afrique Noire
    Mensuel - ISSN 0465-4668 -
    Medline (en cours)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !