L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Le kiosque de Santé tropicale - Médecine d'Afrique Noire


English version English version

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique noire
1ère revue médicale internationale panafricaine francophone

Pour les professionnels de santé exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement électronique peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.

Recherche d'articles publiés dans Médecine d'Afrique noire

Par année de publication / Par critères / Dernier numéro paru



Bilan des évacuations obstétricales à l’hôpital régional de Kolda (Sénégal)note

Auteurs : M.L. Cisse, B. Raad, A. Diouf, F. Wade, J.C. Moreau - Sénégal

Publié dans Médecine d'Afrique Noire - N° 5701 - Janvier 2010 - pages 37-43


Résumé

Objectifs : Préciser le profil socio-épidémiologique des gestantes référées à l’hôpital régional de Kolda et évaluer le pronostic du couple mère enfant évacué.
Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective de type descriptive sur une période de douze mois, du 1er janvier 2003 au 31 décembre 2003 portant sur toutes les évacuations obstétricales reçues à l’hôpital régional de Kolda. Les paramètres étudiés étaient les suivants :

  • chez la mère : l’âge, la parité, le nombre de consultations prénatales, l’origine, le motif d’évacuation, le devenir des évacuées et le devenir de la mère,
  • chez le nouveau né : le devenir du nouveau né.

Les données ont été saisies et analysées grâce au logiciel Epi Info 6.
Résultats : Nous avons enregistré 729 entrantes dont 341 évacuations obstétricales soit 46,7 %. L’âge moyen de patientes était de 23,5 ans avec des extrêmes de 14 à 45 ans. Une femme sur trois était une primipare. Plus des deux tiers des évacuées provenaient du district sanitaire de Kolda (84 %). Plus de la moitié (54 %) de nos patientes avait eu au moins trois consultations prénatales (CPN). Les motifs d’évacuation étaient dominés par les hémorragies suivies des dystocies. Un geste chirurgical était réalisé pour 148 patientes dont 130 césariennes. Dans 8 % des cas, des manoeuvres instrumentales ont été réalisées. L’accouchement a été naturel dans 20 % des cas. Nous avons eu 30 décès dont 22 provenaient du district de Kolda (73 %). La parité moyenne pour les patientes décédées est de 3,7 avec des extrêmes de 0 à 12. Les causes directes de décès maternels sont dominées par les hémorragies (30 %), l’hypertension artérielle et ses complications (17 %) et les infections (17 %). Les causes indirectes représentaient 36 % ; elles étaient dominées par l’anémie (17 %) et par le paludisme grave (10 %). Chez nos patientes décédées, seules 3 ont accouché d’un enfant vivant. Pour la mortalité néonatale, nous avons enregistré 88 mort-nés soit une mortinatalité de 197/1000 naissances vivantes.
Conclusion : Les soins obstétricaux d’urgence méritent d’être encore consolider dans cette région défavorisée où la mortalité materno-foetale reste encore très élevée. Il faudrait améliorer l’accessibilité et la pérennisation des soins ; le renforcement du personnel en nombre et en qualité ; l’équipement des structures de santé existantes et la communication pour le changement de comportement.

Summary
Assessment of obstetrical evacuations to the regional hospital of Kolda (Senegal)

Objectives: To specify the socio-epidemiologic profile of women in labour referred to the regional hospital of Kolda and evaluate the prognosis of the couple mother/evacuated child.
Material and methods: It was a retrospective descriptive study over a 12-months period, from January 1st, 2003 to 31st December 2003 concerning all the obstetrical evacuations received at the regional hospital of Kolda. The studied parameters were as follows:

  • For the mother: age, parity, number of antenatal consultations, origin, reasons for evacuation, future of the evacuated and the mother;
  • For the new born : the evolution of the new born.

The data were seized and analyzed thanks to the software Epi Information 6.
Results: We recorded 729 entering, 341 were obstetrical evacuations (46.7%). The average age of patients was 23.5 years with extremes from 14 to 45 years. One woman out of three was a primiparous. More of two thirds of evacuated came from the medical district of Kolda (84%). More than half (54%) of our patients had at least three antenatal consultations (CPN). The reasons for evacuations were dominated by haemorrhages followed by distocia. A surgical gesture was carried out for 148 patients including 130 caesareans. In 8% of the cases, instrumental extractions were carried out The delivery was natural in 20% of the cases. We had 30 deaths of which 22 came from the Kolda district (73%). The average parity for the patients deceased is 3.7 with extremes from 0 to 12. The immediate causes of maternal deaths were dominated by haemorrhages (30%), arterial hypertension and its complications (17%) and by infections (17%). The indirect causes accounted for 36% ; they were dominated by anaemia (17%) and serious malaria (10%). In our deceased patients, only 3 gave birth to a child born alive. For neonatal mortality, we recorded 88 stillborns, the mortinatality was of 197/1000 births alive.
Conclusion: Emergency obstetric cares deserves to be still consolidated in this underprivileged area where materno fetal mortality still remains very high. It would be necessary to improve the accessibility and the perpetuation of the care, the reinforcement of the personnel in number and quality, the equipment of the existing health structures and the communication for the change of behavior.

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Cet article est actuellement coté note(1,5 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire électronique. Il a été consulté 1366 fois, téléchargé 134 fois et évalué 2 fois.

Retour


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 65ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

Consultez nos offres d'abonnements

Pour les professionnels de santé et les étudiants en Médecine exerçant ou étudiant en Afrique de l'ouest et du centre, l'abonnement peut être pris en charge par APIDPM. Plus d'informations ici.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !