retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux - Congo-Brazzaville


Docteur Fabien Gael  MouambaPanorama des tumeurs malignes du tractus digestif au CHU de Brazzaville. Aspects épidémiologiques et anatomo-pathologiques

F.G. Mouamba, R.S. Ngami, L.O. Mozoma, C.G. Bizib Ntiakoulou, D.H. Bompangue Mbengui, J.M. Sirime Ngandzo, J.F. Peko - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 69-75

Résumé

Introduction : Ce travail a abordé les cancers primitifs du tractus digestif, c’est-à-dire de l’œsophage au canal anal, en passant par l’estomac, le duodénum, le jéjuno-iléon, et le recto-côlon, avec pour objectif d’en étudier les aspects épidémiologiques et histo-morphologiques.
Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude descriptive transversale, qui a intéressé tous les cas des cancers du tractus digestif, avec diagnostic histologique disponible, au laboratoire d’Anatomie et de Cytologie Pathologiques du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville dans la période allant de janvier 2018 à décembre 2022.
Résultats : Les tumeurs malignes ont constitué 28,8% de l’ensemble de la pathologie du tractus digestif. L’âge médian a été de 56 ans. La tranche d’âge de 60 à 70 ans a été la plus concernée. Le sex-ratio était de 1,1. La localisation la plus fréquente a été le segment recto-colique avec 62,1%, suivi de l’estomac avec 25,8%. L’œsophage, le grêle et le canal anal ont représenté 4,4%, 3,3% et 4,4%. Dans 95%, il s’est agi des carcinomes, parmi lesquels 92,5% d’adénocarcinome, 6,4% de carcinome épidermoïde, et 1,1% de carcinome neuroendocrine. Les tumeurs non-épithéliales qui ont représenté 5% des cancers, étaient constituées des GIST dans 66,6%, des lymphomes de type MALT (22,2%) et d’un cas de sarcome fusocellulaire de haut grade.
Conclusion : Cette étude renseigne de façon globale sur ...

Lire la suite


Docteur Eliane NdoungaTumeur maligne avancée de la verge : rapport d’un cas clinique et revue de la prise en charge - E. Ndounga, D.D. Kaboré, I.Y. Dimi Nyanga, F.G. Mouamba, J.B. Nkoua-Mbon - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7101 - Janvier  2024 - pages 15-21 - Lire la suite


Monsieur Ray MankeleEtude sur l’usage des antibiotiques à Brazzaville - R. Mankele, M.C. Ongouono, I. Ossete, Y. Mountou - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7007 - Juillet 2023 - pages 407-416 - Lire la suite


Docteur Médard AmonaCovid-19 : Influence de l’épidémie sur le suivi et la fréquentation hospitalière des personnes vivant avec le VIH à Brazzaville au Congo - M. Amona, G.A. Aloumba, H.M. Ekat, B. Kokolo, M.L. Loumouamou, A.M. Mbita, D.S. Abena, T. A. Doukaga, P. Ibata - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7004 - Avril 2023 - pages 204-212 - Lire la suite


Docteur Jospin MakaniHypertension artérielle de novo : circonstances de découverte et risque cardiovasculaire global à Brazzaville (Congo) - J.K Makani Bassakouahou, C.M. Kouala Landa, T.N. Gankama, E.G. Kimbally-Kaky, B. Moualengue, R.P. Bakekolo, B.F. Ellenga Mbolla, M.S. Ikama - Congo-Brazzaville

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7002 - Février 2023 - pages 98-102 - Lire la suite


Toutes les publications


Revue de presse - Congo-Brazzaville

Davantage de vies seront sauvées si l'on inclut la prise en charge des maladies non transmissibles dans la riposte aux urgences humanitaires

OMS - Congo-Brazzaville - 27/02/2024

Les maladies non transmissibles (MNT), telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies respiratoires chroniques et le diabète, sont responsables de 75 % des décès dans le monde. Les personnes qui vivent des situations d’urgence humanitaire sont exposées à un risque accru de MNT. On estime que les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques sont jusqu’à 3 fois plus probables à la suite d’une catastrophe. Pourtant, il est rare que les soins et le traitement des MNT fassent partie intégrante de la préparation et de la riposte aux urgences humanitaires, qui sont axées sur les besoins les plus immédiats. - Lire la suite

Dépigmentation : les dangers de l’éclaircissement de la peau

Adiac Congo - Congo-Brazzaville - 09/02/2024

Pour éclaircir leur peau, certaines personnes ont recours à des produits qui peuvent être dangereux pour leur santé. Le point avec le Dr Antoine Petit, dermatologue à l'Hôpital Saint-Louis (Paris), expert de la peau foncée. - Lire la suite

VOIR AUSSI

  • Expansion du programme de vaccination contre le paludisme en Afrique : près de 10 000 enfants vaccinés - 09/02/2024 - OMS - Congo-Brazzaville - Lire la suite
  • Santé : recruter davantage de médecins spécialistes pour améliorer l’offre des soins - 09/02/2024 - Adiac Congo - Congo-Brazzaville - Lire la suite
  • VIH/sida : le taux d’incidence au Congo inquiète - 10/02/2024 - Adiac Congo - Congo-Brazzaville - Lire la suite

Toute l'actualité


Communiqués de presse

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !