retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7003 - Mars 2023 - pages 137-143

photo_auteur Contribution aux étiologies des bicytopénies et pancytopénies chez l’adulte en milieu hématologique : étude de 145 observations sénégalaisesnote

Auteurs : E.D Niang, S. Fall, A. Dakono, F. Dieng, K. Sarr, M.L. Camara, A. Ndiaye, F.S.D Ndiaye - Sénégal


Résumé

Introduction : La pancytopénie souvent précédée d’une bicytopénie est particulière par sa diversité étiologique, de profil évolutif variable que nous nous sommes proposés de décrire à travers nos pratiques en milieu hématologique.
Matériels et méthodes : Une étude rétrospective (2016-2019) descriptive, analytique menée dans un service d’Hématologie Clinique, a inclus les dossiers de malades ayant une bicytopénie ou une pancytopénie. Les aspects diagnostiques, étiologiques et les facteurs pronostiques ont été analysés.
Résultats : Etaient recrutés 145 dossiers de malades, d’âge moyen de 48,7 ± 17,3 ans ; et 16,6% avaient plus 65 ans. Les étiologies étaient une aplasie médullaire (toxique : 33,8% ; idiopathique : 7,6%), des hémopathie (30,3%), des carences (5,6%) et des causes extra hématopoïétiques (9,6%). Aucune cause n’est retrouvée dans 13,1% des cas. La survie médiane était moins bonne au cours des néoplasies lymphoprolifératives chroniques, des syndromes myélodysplasiques et de l’hémoglobinurie paroxystique nocturne (p : 0,026).
Conclusion : Les causes des bicytopénies et pancytopénies sont multiples dominées dans notre étude par l’aplasie médullaire toxique et les hémopathies malignes. Les néoplasies lympho-prolifératives chroniques, les syndromes myélodysplasiques et l’hémoglobinurie paroxystique nocturne sont identifiés comme facteurs de mauvais pronostic.

Summary
Contribution to the etiologies of bicytopenia and pancytopenia of adults in a hematological environment: a study of 145 Senegalese cases

Introduction: Pancytopenia, often preceded by bicytopenia, is peculiar because of its etiological diversity, with a variable evolutive profile which we have tried to describe through our practice in a haematological environment.
Materials and methods: A retrospective (2016-2019) descriptive and analytical study performed in a clinical haematology department, which included the files of patients with bicytopenia or pancytopenia. Diagnostic aspects, etiology, and prognostic factors were analyzed.
Results: Four hundred and forty-five patient files were collected, with an average age of 48.7 ± 17.3 years, and 16.6% were over 65 years old. The etiologies were acquired aplastic anemia (toxic: 33.8%; idiopathic: 7.6%), malignant haemopathies (30.3%), vitamin B12 and B9 deficiencies (5.6%) and extra haematopoietic causes (9.6%). No cause was found in 13.1% of cases. Median survival was poorer in chronic lymphoproliferative neoplasm, myelodysplastic syndrome, and paroxysmal nocturnal hemoglobinuria (p: 0.026).
Conclusion: The causes of bicytopenias and pancytopenias are multiple, dominated in our practice by toxic acquired aplastic anemia and malignant haemopathies. Chronic lymphoproliferative neoplasms, myelodysplastic syndromes and paroxysmal nocturnal hemoglobinuria are identified as poor prognosis factors.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2102 fois, téléchargé 30 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar19
Mycoses cutanées superficielles - Pr Boubacar Ahy Diatta, dermatologue - Sénégal

encart_diam_dafra
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !