APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Médecine d'Afrique Noire

Médecine d'Afrique Noire N° 7010 - Octobre 2023

Médecine d'Afrique Noire

N° 7010 - Octobre 2023

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français
Edition papier : ISSN 0465-4668
Edition électronique : ISSN 2490-9971
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 2374 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 7010 - Octobre 2023

Docteur Jérôme Koulidiati Ascite révélatrice d’une leucémie myéloïde chronique chez un enfant de deux ans à Ouagadougou (Burkina Faso)
J. Koulidiati, S. Sawadogo, K. Nebie, M. Nikiema/Minoungou, D. Kabore, W.R. S. Sawadogo/some, E. Kafando - Burkina Faso - pages 517-522


X

Docteur Jérôme Koulidiati Ascite révélatrice d’une leucémie myéloïde chronique chez un enfant de deux ans à Ouagadougou (Burkina Faso) Ascite révélatrice d’une leucémie myéloïde chronique chez un enfant de deux ans à Ouagadougou (Burkina Faso) est évalué 1 étoiles

Auteurs : J. Koulidiati, S. Sawadogo, K. Nebie, M. Nikiema/Minoungou, D. Kabore, W.R. S. Sawadogo/some, E. Kafando - Burkina Faso
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 517-522


Résumé

Contexte : La Leucémie Myéloïde Chronique (LMC) est un syndrome myéloprolifératif rare et atteint surtout l’adulte jeune. Les inhibiteurs de la tyrosine kinase ont bouleversé son traitement. Les auteurs rapportent un cas clinique révélé par une ascite chez un enfant de 2 ans.
Présentation de cas : Il s’est agi d’une fillette de 2 ans, adressée en consultation en hématologie pour une augmentation de volume abdominal avec un amaigrissement non-fébrile évoluant depuis 2 mois. L’hémogramme a objectivé une hyperleucocytose à 314,67 Giga/L avec myélémie importante et polymorphe, une anémie à 78,0 g/L et une thrombopénie à 91,0 Giga/L. Le caryotype a retrouvé le chromosome Philadelphie sans anomalie additionnelle. Un traitement par imatinib a permis d’obtenir une réponse sub-optimale.
Conclusion : La leucémie myéloïde chronique est exceptionnelle chez le nourrisson mais les praticiens doivent l’évoquer devant une hyperleucocytose importante associée à une myélémie importante et polymorphe.


Summary
Ascites revealing chronic myeloid leukaemia in a two-year-old child in Ouagadougou, Burkina Faso

Background : Chronic Myeloid Leukaemia (CML) is a rare myeloproliferative syndrome that mainly affects young adults. Tyrosine kinase inhibitors have revolutionized its treatment. The authors report a clinical case of ascites in a 2-year-old child.
Case presentation: A 2-year-old girl was referred to haematology for abdominal enlargement with non-febrile weight loss for 2 months. The haemogram showed a hyperleukytosis of 314.67 Giga/L with significant polymorphic myelemia, anemia of 78.0 g/L and thrombocytopenia of 91.0 Giga/L. The karyotype found the Philadelphia chromosome without additional abnormalities. Treatment with imatinib resulted in a suboptimal response.
Conclusion: Chronic myeloid leukaemia is exceptional in infants, but practitioners should consider it in the presence of significant hyperleukocytosis associated with significant and polymorphic myelemia.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Alassane Kouma Prise en charge des hémopéritoines de la grossesse extra-utérine dans le Service de Gynécologie-Obstétrique au Centre de Santé de Référence de la Commune V du District de Bamako
A. Kouma, J. Kone, Z.C. Berete, I. Cisse, S. Sanogo, A.L. Kodio, T.A. Thera, A.D. Keita - Mali - pages 523-532


X

Docteur Alassane Kouma Prise en charge des hémopéritoines de la grossesse extra-utérine dans le Service de Gynécologie-Obstétrique au Centre de Santé de Référence de la Commune V du District de Bamako Prise en charge des hémopéritoines de la grossesse extra-utérine dans le Service de Gynécologie-Obstétrique au Centre de Santé de Référence de la Commune V du District de Bamako est évalué 1 étoiles

Auteurs : A. Kouma, J. Kone, Z.C. Berete, I. Cisse, S. Sanogo, A.L. Kodio, T.A. Thera, A.D. Keita - Mali
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 523-532


Résumé

Introduction : La Grossesse Extra-Utérine (GEU) ou ectopique est l’implantation et le développement de l’œuf en dehors de la cavité utérine. Elle peut évoluer vers des complications mortelles comme l’hémopéritoine. Cette étude a pour but d’étudier les hémopéritoines de la grossesse extra-utérine dans le cadre de notre pratique quotidienne.
Méthodes et patientes : Notre étude était prospective, transversale et descriptive. Elle s’est déroulée de 1er mai 2020 au 30 juin 2021 au service de gynécologie obstétrique du Centre de Santé de Référence de la Commune V du district de Bamako. Les données ont été collectées à l’aide d’une fiche d’enquête obtenues à partir des dossiers des patientes, le registre d’hospitalisation, d’accouchement et les registres des comptes rendus opératoires. Les données ont été analysées avec le logiciel SPSS version 20.0.
Résultats : Un total de 83 patientes a été recensé. La fréquence de la GEU rompue était de 86,45%. Les pauci-gestes et les paucipares étaient les plus représentées avec une fréquence respective de 49% et 43%. La méthode contraceptive la plus dominante était l’implant avec une fréquence de 17%. L’espace de Morison était le siège prédominant de l’épanchement à l’échographie avec 92%. Le traitement était chirurgical dans 100% des cas et le geste pratiqué était essentiellement une salpingectomie totale. La spoliation sanguine durant une GEU rompue était en moyenne de 380ml avec des extrêmes de 60 ml et de 1300 ml.
Conclusion : L’amélioration du plateau technique de nos structures de soins et les mesures préventives contre les facteurs de risque des GEU pourraient réduire le fardeau de cette pathologie.


Summary
Management of hemoperitoneum of extra-uterine pregnancy in the Department of gynecology-obstetrics at the Reference Health Center of Commune V of the District of Bamako

Introduction: Ectopic Pregnancy (EP) is the implantation and development of the egg outside the uterine cavity. It can lead to fatal complications such as hemoperitoneum. The purpose of this study is to investigate hemoperitoneum in ectopic pregnancy in our daily practice.
Methods and patients: Our study was prospective, cross-sectional, and descriptive. It took place from May 1st, 2020, to June 30th, 2021, in the obstetrics gynecology department of the Reference Health Center of Commune V of the district of Bamako. The data were collected using a survey form obtained from the patients’ files, the hospitalization and delivery registers, and the registers of surgical reports. Data were analyzed with SPSS version 20.0 software.
Results: A total of 83 patients were identified. The frequency of ruptured EP was 86.45%. Pauci-gestures and pauci-pares were the most represented with a frequency of 49% and 43% respectively. The most dominant contraceptive method was the implant with a frequency of 17%. Morison’s space was the predominant site of the effusion on ultrasound with 92%. The treatment was surgical in 100% of cases and the procedure performed was essentially a total salpingectomy. Blood spoliation during a ruptured EP was on average 380 ml with extremes of 60 ml and 1300 ml.
Conclusion: The improvement of the technical platform of our care structures and preventive measures against the risk factors of EP could reduce the burden of this pathology.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Ibrahim  Ousmane Evaluation des facteurs de risque cardiovasculaire chez les commerçants à Niamey, République de Niger
I. Ousmane, M.A Abdouramane, A.K Ibrahim Mamadou, B. Dodo, I.A Toure - Niger - pages 533-544


X

Monsieur Ibrahim  Ousmane Evaluation des facteurs de risque cardiovasculaire chez les commerçants à Niamey, République de Niger Evaluation des facteurs de risque cardiovasculaire chez les commerçants à Niamey, République de Niger est évalué 1 étoiles

Auteurs : I. Ousmane, M.A Abdouramane, A.K Ibrahim Mamadou, B. Dodo, I.A Toure - Niger
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 533-544


Résumé

Introduction : Les maladies cardiovasculaires constituent les premières causes de mortalité dans le monde. Près de 80% de cette morbi-mortalité survient dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Par la prévention, nous pouvons diminuer voire maîtriser la morbi-mortalité due aux maladies cardiovasculaires. Le but de notre étude était de déterminer la prévalence des facteurs de risque cardiovasculaire et évaluer ce risque au sein de notre population-cible.
Patients et méthodes : Nous avons mené une étude prospective et descriptive du 1er juillet au 31 août 2020 dans les marchés de Niamey. Etaient inclus dans l’étude des sujets âgés de 40 ans et plus sans événement cardiovasculaire. Nous avons recherché les facteurs de risques cardiovasculaires tels que l’hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme, la sédentarité, le surpoids. Nous avons évalué le risque cardiovasculaire avec le modèle de Framingham et les diagrammes de l’organisation Mondiale de la Santé (OMS)
Résultats : Sur les 522 enquêtés, 493 étaient des hommes soit un sex-ratio à 17. L’âge moyen était de 51,23 ± 9,31 ans avec des extrêmes de 40 à 85 ans. La sédentarité était retrouvée chez 82,5% des sujets. Le surpoids chez 58%. La prévalence de l’hypertension artérielle (HTA) était à 44,6%, du diabète à 7,9%, du tabagisme à 9,2%. L’estimation du risque cardiovasculaire a retrouvé selon le modèle de Framingham 28,7% à risque élevé et selon les diagrammes de l’OMS, 9,4%.
Discussion : Nous avons trouvé une prévalence élevée de l’HTA et de la sédentarité. La situation est similaire à celle des pays de l’Afrique subsaharienne.
Conclusion : Cette étude a permis de constater une prévalence élevée et une ignorance des facteurs de risques cardiovasculaires au sein de notre cible.


Summary
Evaluation of cardiovascular risk factors among merchants in Niamey, Republic of Niger

Introduction: Cardiovascular disease is the leading cause of death worldwide. Almost 80% of this morbidity and mortality occurs in low- and middle-income countries. Through prevention, we can reduce or even control morbidity and mortality due to cardiovascular disease. The aim of our study was to determine the prevalence of cardiovascular risk factors and to assess this risk in our target population.
Patients and methods: It was a prospective and descriptive study carried out from July 1st to August 31st, 2020, in the markets of Niamey. The participants were at least 40 years old, without any cardiovascular event. We looked for cardiovascular risk factors such as hypertension, diabetes, smoking, physical inactivity, overweight. We assessed cardiovascular risk with the Framingham model and World Health Organization (WHO) charts.
Results: Among the 522 surveyed, 493 were males, i.e a sex ratio of 17. The average age was 51,23 ± 9,31. Sedentary lifestyle in 82,5%, overweight in 58%. Prevalence of diabetes at 7,9%, smoking at 9,2% and hypertension at 44,6%. Assessment of cardiovascular risk in the population found according to the Framingham model 28,7% at high risk and according to the WHO diagrams, 9,4%.
Discussion: We found a high prevalence of hypertension and sedentary lifestyle comparable to that of sub-Saharan countries.
Conclusion: This study revealed a high prevalence and ignorance of cardiovascular risk factors in our population.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Mama Ndao Tabagisme en milieu professionnel : prévalence, évaluation des connaissances, attitudes et comportements auprès des travailleurs des industries chimiques du Sénégal
M. Ndao, F.E. Gaye, E.H.M Ndiaye - Sénégal - pages 545-551


X

Monsieur Mama Ndao Tabagisme en milieu professionnel : prévalence, évaluation des connaissances, attitudes et comportements auprès des travailleurs des industries chimiques du Sénégal Tabagisme en milieu professionnel : prévalence, évaluation des connaissances, attitudes et comportements auprès des travailleurs des industries chimiques du Sénégal est évalué 1 étoiles

Auteurs : M. Ndao, F.E. Gaye, E.H.M Ndiaye - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 545-551


Résumé

Introduction : Le tabagisme reste une réalité en milieu professionnel malgré toutes ses conséquences néfastes connues. Une étude sur les travailleurs des industries Chimiques du Sénégal dans le but d’estimer la prévalence, d’évaluer les connaissances et attitude vis-à-vis du tabagisme de décrire le comportement tabagique des fumeurs actuels.
Méthodologie : Etude transversale descriptive et analytique chez les travailleurs des industries Chimiques du Sénégal concernant le tabagisme en milieu de travail de juillet à novembre 2022.
Résultats : La prévalence des fumeurs actuels était de 9,45%, les ex-fumeurs (24,3%). L’âge moyen d’initiation au tabagisme était de 18,95 ans pour ceux ayant expérimenté le tabac. Parmi les fumeurs actuels, 9% était gros fumeurs (≥ 20 cigarettes/jour) et 36,5% était fortement dépendant. 93% des fumeurs actuels avaient au moins une fois essayé d’arrêter le tabac et près de la moitié soit 46% l’avait tenté au moins 3 fois. La tentative d’arrêt, seul 7% avait intégré un programme de soutien. Malgré quelques lacunes sur les pathologies en lien avec le tabagisme et sur les moyens de sevrage les connaissances et attitudes vis-à-vis du tabagisme étaient satisfaisantes avec un score connaissance moyen de 66,05% et un score attitude bon de 79,45%.
Conclusion : Le tabagisme, un phénomène réel en milieu professionnel. La lutte antitabac est nécessaire dans ce milieu.


Summary
Smoking in the workplace: prevalence, assessment of knowledge, attitudes, and behaviors among workers in the chemical industry in Senegal

Introduction: Smoking remains a reality in the workplace despite all its known harmful consequences. A study on the workers of the chemical industries of Senegal to estimate the prevalence, to evaluate the knowledge and attitude towards smoking and to describe the smoking behavior of current smokers.
Methodology: Descriptive and analytical cross-sectional study among CSI workers regarding smoking in the workplace from July to November 2022.
Results: A total of 148 questionnaires were administered for a participation rate of 90.5%. The prevalence of current smokers was 9.45%, ex-smokers (24.3%). The average age of smoking initiation was 18.95 years for those who had experimented with tobacco. Among current smokers, 9% were heavy smokers (≥ 20 cigarettes/day) and 36.5% were heavily dependent. 93% of current smokers had tried to quit at least once and nearly half, 46%, had tried at least 3 times. After the quit attempt, only 7% had integrated a support program. Despite some gaps in knowledge about smoking-related diseases and cessation methods, knowledge and attitudes towards smoking were satisfactory with an average knowledge score of 66.05% and a good attitude score of 79.45%.
Conclusion: Smoking is a very real phenomenon in the workplace. Tobacco control is needed in this environment.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Komi Hola Sikpa Croyances et connaissances des hommes de 30 ans et plus, sur le cancer de la prostate au Togo
K.H. Sikpa, E.V. Sewa, M.S. Agbedey, K.E. Kadayi, G. Botcho, B. Nonoa, T.M Kpatcha, K. Tengue - Togo - pages 553-562


X

Monsieur Komi Hola Sikpa Croyances et connaissances des hommes de 30 ans et plus, sur le cancer de la prostate au Togo Croyances et connaissances des hommes de 30 ans et plus, sur le cancer de la prostate au Togo est évalué 1 étoiles

Auteurs : K.H. Sikpa, E.V. Sewa, M.S. Agbedey, K.E. Kadayi, G. Botcho, B. Nonoa, T.M Kpatcha, K. Tengue - Togo
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 553-562


Résumé

Introduction : En Afrique sub-saharienne en général, et au Togo en particulier, le cancer de la prostate représente le premier cancer chez l’homme ; pourtant les patients viennent consulter à un stade tardif, empêchant une prise en charge curative. Les fausses croyances, et l’insuffisance de connaissances et d’informations des patients en Afrique noire, sur le cancer de la prostate, qui touche plus la race noire, pourrait en être la cause. Le but de notre étude était d’évaluer les connaissances des hommes de 30 ans et plus, sur le cancer de la prostate, au Togo
Patients et méthodes : Il s’est agi d’une étude prospective transversale à visée descriptive et évaluative, qui a concerné les hommes âgés de 30 ans et plus, et vivant au Togo. Les critères d’inclusion : tous les hommes âgés de 30 ans et plus, qui ont volontairement consenti à faire partie de notre enquête. Au total, 500 personnes ont été colligées. Les variables étudiées : l’âge, le niveau d’instruction, la profession, la connaissance des symptômes du bas appareil urinaire, la connaissance des termes prostate et cancer de la prostate, la connaissance des facteurs de risque, du dépistage et du traitement du cancer de la prostate.
Résultats : L’âge moyen était de 44 ans. La tranche d’âge de 40 à 50 ans était la plus représentée avec 40 % de l’effectif. Le niveau secondaire était le plus représenté avec 40,4% de l’effectif. La pollakiurie nocturne et l’installation d’une dysurie avec l’âge étaient respectivement considérées comme anormales par 59,4% et 70,4% des enquêtés. Le cancer de la prostate était connu par 69,8%. Les rapports sexuels étaient considérés dans 64% des cas, comme facteur de risque du cancer de la prostate. Selon 69,2% des enquêtés, le cancer de la prostate pouvait être traité.
Conclusion : Le niveau de connaissance de nos populations sur le cancer de la prostate était faible ; le bas niveau d’instruction, n’améliorait pas la situation.


Summary
Beliefs and knowledge of men aged 30 and over on prostate cancer in Togo

Introduction: In sub-Saharan Africa in general, and in Togo in particular, prostate cancer is the number one cancer in men, yet patients come to the clinic at a late stage, preventing curative treatment. This may be due to false beliefs and a lack of knowledge and information among patients in black Africa about prostate cancer, which is more common among blacks. The aim of our study was to assess the knowledge of men aged 30 and over about prostate cancer in Togo.
Patients and methods: This was a prospective cross-sectional study with a descriptive and evaluative purpose, which concerned men aged 30 and over, and living in Togo. Inclusion criteria: all men aged 30 and over who have voluntarily consented to be part of our survey. A total of 500 people were collected. The variables studied: age, level of education, occupation, knowledge of lower urinary tract symptoms, knowledge of the terms “prostate” and “prostate cancer”, knowledge of risk factors, screening and treatment of Prostate cancer.
Results: The average age was 44 years old. The 40 to 50 age group was the most represented with 40% of the workforce. The secondary level was the most represented with 40.4% of the workforce. Nocturnal pollakiuria and the installation of dysuria with age were respectively considered abnormal by 59.4% and 70.4% of respondents. Prostate cancer was known by 69.8%. Sexual intercourse was considered in 64% of cases as a risk factor for prostate cancer. According to 69.2% of respondents, prostate cancer could be treated.
Conclusion: The level of knowledge of our populations about prostate cancer was low; the low level of education, did not improve the situation.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Famoussa Koné Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs des hyperthyroïdies au Centre Hospitalier Universitaire de Bouake, Côte d’Ivoire : à propos de 58 cas
F. Koné, K.H. Touré, L. Kouassi, S. Koné, J.K. Acho, G.S.K. Yapa, G.R. Kouamé, K.K.L Gboko, K. Sako, A. Kaké, D. Sylla, O. Bourhaima - Côte d'Ivoire - pages 563-568


X

Monsieur Famoussa Koné Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs des hyperthyroïdies au Centre Hospitalier Universitaire de Bouake, Côte d’Ivoire : à propos de 58 cas Aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs des hyperthyroïdies au Centre Hospitalier Universitaire de Bouake, Côte d’Ivoire : à propos de 58 cas est évalué 1 étoiles

Auteurs : F. Koné, K.H. Touré, L. Kouassi, S. Koné, J.K. Acho, G.S.K. Yapa, G.R. Kouamé, K.K.L Gboko, K. Sako, A. Kaké, D. Sylla, O. Bourhaima - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 563-568


Résumé

Introduction : L’hyperthyroïdie est la troisième endocrinopathie la plus fréquente chez l’adulte. En Afrique subsaharienne, sa prise en charge se heurte à de nombreux obstacles d’ordre financier et socio-culturel, à l’origine des complications évolutives de la maladie. L’objectif de cette étude était de déterminer les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs de l’hyperthyroïdie au Centre Hospitalier et Universitaire de Bouaké en Côte d’Ivoire.
Méthodes : Il s’est agi d’une étude transversale, incluant les dossiers de patients âgés de 16 ans ou plus, porteurs d’une hyperthyroïdie et suivis en consultation de Médecine Interne du Centre Hospitalier et Universitaire de Bouaké du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2021.
Résultats : Cinquante-huit dossiers de patients ont été colligés sur cent-quatre patients atteints de pathologies thyroïdiennes vus en consultation soit une fréquence de 55,8%. L’âge moyen des patients était de 43,2 ans ± 14,5 avec prédominance féminine. La durée d’évolution des symptômes était de plus de 6 mois chez 55,2% des patients. Les étiologies étaient dominées par la maladie de Basedow (60,3%) et le goitre multinodulaire toxique (24,1%). La Thyréostimuline ultra-sensible (TSHus) moyenne était de 0,165 ± 0,12 mUI/l, l’échographie thyroïdienne objectivait 27,6% de goitre hypervascularisé, la recherche d’anticorps anti-récepteurs de la TSH était positive chez les 3 patients ayant réalisé le dosage. Le traitement par antithyroïdiens de synthèse était instauré chez tous les patients.
Conclusion : L’hyperthyroïdie est la forme la plus fréquente de la pathologie thyroïdienne observée au CHU de Bouaké. Elle est dominée par la maladie de Basedow et le goitre multinodulaire toxique. Les stratégies diagnostiques au cours de l’hyperthyroïdie en Côte d’Ivoire sont rendues délicates par la limitation des moyens d’exploration paracliniques disponibles ou leur accessibilité.


Summary
Epidemiological, clinical, therapeutic and evolutionary aspects of hyperthyroidism at the University Teaching Hospital of Bouake, Ivory Coast: 58 cases

Introduction: Hyperthyroidism is the third most common endocrinopathy in adults. In sub-Saharan Africa, its care comes up against many financial and socio-cultural obstacles, at the origin of the evolving complications of the disease. The objective of this study was to determine the epidemiological, clinical and etiological aspects of hyperthyroidism at the University Teaching Hospital of Bouake in Ivory Coast.
Methods: This was a cross-sectional study, including the records of patients aged 16 years or over, with hyperthyroidism and followed in internal medicine consultation at the University Teaching Hospital of Bouake in Ivory Coast from January 1st, 2020, to December 31st, 2021.
Results: Fifty-eight patient dossiers have been collected on one hundred and four patients with thyroid pathologies seen in consultation or a frequency of 55.8%. The average age of patients was 43.2 years ± 14.5 with female predominance. The duration of symptoms was more than 6 months in 55.2% of patients. The etiologies were dominated by Basedow disease (60.3%) and the toxic multinodular goiter (24.1%). The mean Thyroid Stimulating Hormone (TSHus) was 0.165 ± 0.12 MIU/L, the thyroid ultra-sound objectified 27.6% hypervascular goiter, the search for anti-receptor antibodies of the TSH was positive in 3 patients who made the dosage. Summary antithyroid treatment was introduced in all patients.
Conclusion: Hyperthyroidism is the most common form of thyroid pathology observed at the UTH of Bouake. It is dominated by Basedow disease and toxic multinodular goiter. Diagnostic strategies during hyperthyroidism in Ivory Coast are made delicate by limiting the available paraclinical exploration or accessibility.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Gani Tondou Djibrilla Etude descriptive des résultats des premières ponctions-biopsies réalisées au Niger
D. Gani Tondou, S. Amadou Niaouro, O. Diallo, M. Soumana Doumi, A. Salifou Ibrahim - Niger - 569-575


X

Docteur Gani Tondou Djibrilla Etude descriptive des résultats des premières ponctions-biopsies réalisées au Niger Etude descriptive des résultats des premières ponctions-biopsies réalisées au Niger est évalué 1 étoiles

Auteurs : D. Gani Tondou, S. Amadou Niaouro, O. Diallo, M. Soumana Doumi, A. Salifou Ibrahim - Niger
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - 569-575


Résumé

Introduction : La Ponction Biopsie Rénale (PBR) est indispensable pour le diagnostic histologique des maladies rénales. Le Niger, pays en voie de développement sans registre national de prévalence des maladies rénales est resté jusqu’en 2018 sans pratique de la ponction biopsie rénale. L’objectif était de décrire les résultats des premières PBR réalisées au Niger.
Matériels et méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive réalisée du 1er février 2018 au 31 octobre 2022 dans le service de néphrologie de l’Hôpital Général de Référence (HGR) de Niamey. Les patients dont les fragments étaient non-exploitables étaient exclus. Nous avons étudié les paramètres sociodémographiques des patients, l’indication, les complications, les lésions histopathologiques retrouvées et les étiologies. Les données étaient analysées grâce aux logiciels Excel et EPI-info.
Résultats : La PBR était pratiquée chez 139 patients. Nous avons réalisé 118 PBR adéquates. L’âge moyen des patients était de 36 ans. Le sexe ratio était de 1,87. Le syndrome néphrotique était l’indication la plus fréquente (66,1%). L’hématurie microscopique était la complication la plus fréquente dans 8,87% suivie de la douleur dans 2,54%. Dix-huit lésions histologiques étaient répertoriées : la hyalinose segmentaire et focale (HSF) représentait 19,49 % suivie de la Lésion Glomérulaire Minime (LGM) dans 18,64%. Les étiologies étaient dominées par la toxicité de la phytothérapie traditionnelle dans 12,71%, suivi du diabète dans 11,86%. La cause était primitive dans 28,81% et indéterminée dans 9,32%. Les autres étiologies étaient : la prise des anti-inflammatoires non-stéroïdiens, les lymphomes, la drépanocytose, l’infection par le VHB, la tuberculose, la syphilis et le paludisme.
Conclusion : La PBR est le gold standard du diagnostic des maladies rénales. Grâce à l’ouverture de l’HGR de Niamey, la PBR a été rendue possible au Niger. La mise en place d’un registre nationale de maladies rénales pour le Niger s’avère indispensable.


Summary
Descriptive study of the results of the first biopsy punctures performed in Niger

Introduction: Renal Biopsy Puncture (RBP) is essential for the histological diagnosis of kidney disease. Niger, a developing country without a national registry of the prevalence of kidney disease, remained until 2018 without the practice of renal biopsy. The objective of this study was to describe the results of the first PBRs carried out in Niger.
Materials and method: This was a descriptive retrospective study carried out from February 1st, 2018, to October 31st, 2022 in the Nephrology and Hemodialysis Department of the General Reference Hospital of Niamey. Patients whose fragments were unusable were excluded. We studied sociodemographic parameters of the patients, the indication, the complications of renal biopsy, the histological lesions found and the etiologies. The data were analyzed by Excel and Epi info.
Results: Renal biopsy was performed in 139 patients. We performed 118 adequate RBPs. The mean age of patients was 36 years. The sex ratio was 1.87. Nephrotic syndrome was the most common indication (66.1%). Microscopic hematuria was the most common complication in 8.87% followed by pain in 2.54%. Eighteen histological lesions were identified: focal and segmental glomerulosclerosis lesion accounted for 19.49% followed by minimal change glomerular lesion in 18.64%. The etiologies were dominated by the toxicity of traditional herbal medicine in 12.71%, followed by diabetes in 11.86%. The cause was undetermined in 9.32% and primary in 28.81%. NSAIDs have been implicated in MCG, sickle cell disease has resulted in FSG. Tuberculosis was the cause of one case of ICTs with previous uveitis. The other etiologies were HBV infection, syphilis, malaria, Hodgkin’s Lymphoma and non-Hodgkin’s Lymphoma.
Conclusion: RBP is the gold standard for diagnosing kidney disease. Thanks to the opening of the General Reference Hospital in Niamey, PBR was made possible in Niger. The establishment of a national registry of kidney diseases for Niger is essential.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Ananavi Sogan Prise en charge chirurgicale des pieds diabétiques. A propos de 55 cas au centre hospitalier et universitaire Sylvanus Olympio de Lomé (Togo)
A. Sogan, E.G. Amouzou, T.E. Kouevi-Koko, K. Kanassoua, K. Adabra, E.D. Dosseh - Togo - pages 576-580


X

Docteur Ananavi Sogan Prise en charge chirurgicale des pieds diabétiques. A propos de 55 cas au centre hospitalier et universitaire Sylvanus Olympio de Lomé (Togo) Prise en charge chirurgicale des pieds diabétiques. A propos de 55 cas au centre hospitalier et universitaire  Sylvanus Olympio de Lomé (Togo) est évalué 1 étoiles

Auteurs : A. Sogan, E.G. Amouzou, T.E. Kouevi-Koko, K. Kanassoua, K. Adabra, E.D. Dosseh - Togo
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7010 - Octobre 2023 - pages 576-580


Résumé

Introduction : Le pied diabétique est un problème de santé publique dont la gravité est dominée par le risque d’amputation de membre. L’objectif de notre étude était de déterminer le type de traitement chirurgical appliqué aux pieds diabétiques au Centre Hospitalier et Universitaire Sylvanus Olympio de Lomé.
Patients et méthode : Une étude rétrospective a été menée de janvier 2015 à décembre 2017 dans le service de chirurgie général du Centre Hospitalier et Universitaire Sylvanus Olympio de Lomé.
Résultats : Nous avons colligé 55 cas de pieds diabétiques sur 3420 patients admis dans le service, donnant une fréquence de 1,6%. L’âge moyen des patients était de 58,46 ans ± 12,15. Les hommes étaient représentés dans 65% des cas. Les lésions de grade 4 et 5 selon la classification de Wagner étaient notées dans 67,27% des cas. Les lésions étaient d’origine infectieuse dans 65,47% des cas. L’amputation de membre a été pratiquée chez 60% des patients. L’appareillage orthopédique a été effectué chez 45,45% des patients amputés. Aucun patient n’a bénéficié de la revascularisation de membre. Deux patients sont décédés de septicémie avant la prise en charge chirurgicale.
Conclusion : Les lésions du pied diabétique à Lomé sont le plus souvent graves et d’origine infectieuses. La sanction chirurgicale qui en découle est l’amputation de membre.


Summary
Surgical treatment of diabetic feet: about 55 cases from the Sylvanus Olympio teaching Hospital in Lome

Background: The diabetic foot is a public health problem whose severity is represented by the risk of limb amputation. We aimed through this study to identify the surgical management of diabetic feet in Lome (Togo).
Patients and method: A retrospective study was conducted from January 2010 to December 2012 in the general surgery department of the Sylvanus Olympio University Hospital of Lomé.
Results: We collected 55 cases of diabetic feet out of 3420 patients giving a frequency of 1.6%. The mean age of the patients was 58.46 ± 12.15 years. Men were represented in 65% of cases. Grade 4 and 5 lesions of Wagner were noted in 67.27% of cases. Lesions were of infectious origin in 65.47% of cases. Limb amputation was performed in 60% of patients. Orthopedic devices were used in 45.45% of the patients. No patient underwent limb revascularization. Two patients had died of sepsis before surgical management.
Conclusion: Diabetic foot lesions in Lomé are most often severe and of infectious origin. The resulting surgical sanction is limb amputation.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 7010 - Octobre 2023

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments