Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Etude Dermatologie : vos habitudes de prescription - Plus d'informations

Médecine d'Afrique noire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7003 - Mars 2023 - pages 155-164

Docteur Hervé Kafando Détection rapide des β-lactamases à spectre élargi : Etude comparée du β-LACTA(TM) Test, du NG-TEST CTXM MULTI et de l’Automate ePlex® de Genmark note

Auteurs : H. Kafando, A.F. Caméléna, A. Ly, P. Thiébot, M. Rouveau, S. Touratier, A. Wargnier, M. Lafaurie, M. Agsous, B. Berçot - Burkina Faso


Résumé

Contexte : Les entérobactéries sont les principaux germes responsables de bactériémies et d’infections du tractus urinaire. Ces bactéries sont devenues une menace mondiale du fait de leurs multirésistances aux antibiotiques, essentiellement due à l’acquisition de β-Lactamases à Spectre Elargi (BLSE). Le but de ce travail était d’évaluer les performances diagnostiques de trois tests de détection rapide des BLSE à partir des échantillons d’urines et d’hémocultures.
Méthodes : Sur une période de cinq mois, les automates ePlex® et MALDI-TOF-MS ont été utilisés pour l’identification des bactéries à partir des échantillons d’hémocultures et d’urines positifs à bacilles à Gram négatif à l’examen microscopique. Une détection simultanée des gènes de résistance type CTX-M a été réalisée sur l’automate ePlex®. La mise en évidence des BLSE a été faite par les tests immuno-chromatographiques (NG-Test-CTXM MULTI) et chromogéniques (β-LACTA Test). La culture sur milieu gélosé avec un antibiogramme comprenant la recherche de BLSE par un test de synergie a été la technique de référence.
Résultats : Au total, 51 échantillons d’urines et 46 hémocultures, tous positifs à des Bacilles à Gram
Négatif (BGN) à l’examen microscopique ont été inclus. Les entérobactéries représentaient respectivement 98% (50/51) et 69,5% (32/46) des isolats dans les Infections du Tractus Urinaire (ITU) et les bactériémies avec E. coli en tête 72,5% (37/51) et 45,6% (21/46). Les entérobactéries productrices de BLSE étaient de 22% (11/50) dans les ITU contre 28,1% (9/32) dans les bactériémies. Les concordances d’identification entre ePlex® et MALDI-TOF-MS après isolement étaient comprise entre 92 à 98% dans les deux types d’échantillons. Parmi les 11 souches uropathogènes productrices de BLSE, Le β-LACTA test, l’ePlex®, le NG-CTXM MULTI ont respectivement détecté 9, 9 et 10. Un E. coli producteur de BLSE (non CTX-M) n’a pas été détecté par l’ePlex®, le NG-Test-CTXM MULTI et le β-LACTA. Aucun faux positif n’a été retrouvé avec ces trois tests. La Sensibilité (Se), spécificité (Sp), Valeur Prédictive Positive (VPP) et Valeur Prédictive Négative (VPN) étaient respectivement de 82%, 100%, 100% et 95% pour le β-LACTA test et l’ePlex®. Le NG-Test-CTXM MULTI montrait une Se, Sp, VPP et VPN respective de 91%, 100%, 100% et 98%. Parmi les 9 souches BLSE issues des hémocultures, elles ont été toutes détectées par le β-LACTATM test et le NG-Test-CTXM MULTI alors que l’ePlex® en a détecté 8/9. Pour les 37 hémocultures à BGN non BLSE, aucun faux positif n’a été enregistré dans ces 3 tests. Les performances du β-LACTA test et du NG-Test-CTXM MULTI pour la détection des BLSE dans les hémocultures étaient similaires : Se, Sp, VPP et VPN à 100% tandis que l’ePlex® avait des Se, Sp, VPP et VPN de 89%, 100%, 100% et 97%.
Conclusion : Le panel Gram négatif de ePlex® est bien adapté au diagnostic rapide des entérobactéries et la mise en évidence des gènes de résistance type CTX-M. Toutefois, la simplicité et le moindre coût des tests β-LACTA test ainsi que des NG-Test-CTXM MULTI font d’eux des alternatives efficaces dans la détection rapide des entérobactéries productrices de BLSE.

Summary
Rapid detection of ESBL: A comparative study of the β-LACTA(TM) Test, the NG-TEST CTXM MULTI and Genmark’s ePlex® Automat

Background: Enterobacteriaceae are the main germs responsible for bloodstreams and urinary tract infections. These bacteria became a global threat because of their multidrug resistance, essentially due to the Extended Spectrum Betalactamase (ESBL) acquisition. The purpose of this study is to evaluate, the diagnostic performances of three tests in the rapid detection of ESBL from urine and blood cultures samples.
Methods: Over a period of five months, the ePlex® and MALDI-TOF-MS automated systems were used to identify bacteria from blood culture and urine samples positive to Gram-negative bacilli to the microscopic exam. Simultaneous detection of CTX-M resistance genes was performed on the ePlex® automated system. The detection of ESBLs was done by immunochromatographic (NG-Test-CTXM MULTI) and chromogenic (β-LACTA Test) tests. Culture on agar media with an antibiotic’s susceptibility test including the search for ESBL by a synergy test was the reference technique.
Results: A total of 51 urine samples and 46 blood cultures, all positive for Gram-negative bacilli (GNB) on microscopic exam were included. Enterobacteriaceae accounted for 98% (50/51) and 69.5% (32/46) of isolates in UTIs and bacteremia, respectively, with E. coli leading 72.5% (37/51) and 45.6% (21/46). ESBL-producing Enterobacteriaceae accounted for 22% (11/50) of the isolates in UTIs versus 28.1% (9/32) in bacteremias. The identification concordances between ePlex® and MALDI-TOF-MS after isolation were between 92 and 98% in both types of samples. Among the 11 ESBL-producing uropathogenic strains, the β-LACTA, the ePlex®, the NG-CTXM MULTI detected 9; 9 and 10 respectively. One ESBL-producing E. coli (non-CTX-M) was not detected by ePlex®, NG-Test-CTXM MULTI and β-LACTA. No false positives were found with these three tests. The sensitivity (Se), specificity (Sp), positive predictive value (PPV) and negative predictive value (NPV) were 82%, 100%, 100% and 95% for β-LACTA and ePlex®, respectively. The NG-Test-CTXM MULTI showed a Se, Sp, PPV and NPV of 91%, 100%, 100% and 98% respectively. Among the 9 ESBL strains from blood cultures, they were all detected by the β-LACTA test and the NG-Test-CTXM MULTI while the ePlex® detected 8/9 of them. For the 37 non ESBL GNB in blood cultures, no false positives were recorded in these 3 tests. The performance of β-LACTA test and NG-Test-CTXM MULTI for the detection of ESBL was similar: Se, Sp, PPV and NPV at 100% while ePlex® had Se, Sp, PPV and NPV of 89%, 100%, 100% and 97%.
Conclusion: The Gram-negative panel of ePlex® is well adapted to the rapid diagnosis of Enterobacteriaceae and the identification of associated resistance genes. However, the simplicity and lower cost of the β-LACTA tests as well as the NG-Test-CTXM MULTI make them effective alternatives in the rapid diagnosis of ESBL-producing enterobacteria.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de APIDPM Santé tropicale.
Il a été consulté 3252 fois, téléchargé 3 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour - Sommaire de ce numéro

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?




img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar11
Xéroses. Rôle de l'hydratation cutanée dans les déséquilibres de la fonction barrière - Pr. Joseph ECRA ELIDJE - Professeur titulaire de Dermatologie et Vénérologie - Côte d'Ivoire

encart_diam_aldounion
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Etude Dermatologie : vos habitudes de prescription - Plus d'informations

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !