Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Etude Dermatologie : vos habitudes de prescription - Plus d'informations

Médecine d'Afrique noire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7004 - Avril 2023 - pages 231-242

Docteur S. Ibrahim Alkassoum Malnutrition aiguë sévère (MAS) chez les nourrissons de 0-6 mois au Service de Pédiatrie A de l’Hôpital National de Niamey, 2018-2020 note

Auteurs : S.I. Alkassoum, A. Zeidou, O. Amadou, S.A. Djibo, T. Emoud, M.L Ibrahim, E. Adehossi - Niger


Résumé

Objectif : Cette étude visait à décrire les aspects épidémiologique, clinique, diagnostique, thérapeutique et évolutif de la malnutrition aiguë sévère des enfants de 0-6 mois au service de Pédiatrie A de l’Hôpital National de Niamey (HNN).
Méthodologie : Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive et analytique sur trois ans et qui a concerné tous les enfants malnutris âgés de 0-6 mois pesant moins de 3000g hospitalisés dans ce service. Les données ont été recueillies sur une grille de collecte de donnée et l’analyse a été faite avec le logiciel Epi info 7.2.2.6. L’Odds Ratio (OR) avec son intervalle de confiance à 95% a été calculé afin de quantifier le risque entre le type de malnutrition et certaines variables,
Résultat : Au total 3283 malnutris avaient été enregistrés dont 351 (10,69%) avaient moins de 6 mois. L’âge moyen des enfants à l’admission était de 1,89 mois (± 0,97) et 45,01% avaient un âge ≤ 1 mois. Le sex-ratio (homme/femme) était de 1,04 et 72,65% résidaient en milieu rural. La fièvre était le motif de consultation le plus fréquent (74,64%). A l’admission, 16,52% des enfants avaient présenté une hypoglycémie et un retard de croissance sévère a été retrouvé chez 15,38%. Pour le traitement nutritionnel, le lait F 100 dilué était le plus cité (86,04%) tandis qu’un gain de poids moyen de 19,15 g (± 13,37) a été noté chez 27,92%. La déshydratation (OR = 6,07 [1,75-12,01], p = 0,03) était statistiquement liée au type de malnutrition et les malnutris avec déshydratation avaient 6,07 fois plus de risque d’avoir une malnutrition aiguë sévère avec œdème. Cependant l’anémie (p = 0,001) et l’hypothermie (p = 0,0001), bien qu’étant liées au type de malnutrition, ne constituaient pas des facteurs de risque.
Conclusion : Les efforts doivent être concentrés sur des approches globales abordant la nouvelle réalité nutritionnelle et toutes les formes de malnutrition simultanément.

Summary
Severe Acute Malnutrition (SAM) in infants aged 0-6 months in the Pediatric Service A of the National Hospital of Niamey (HNN), 2018-2020

Objective: The objective was to study the epidemiological, clinical, diagnostic and evolutionary aspects of severe acute malnutrition in children under 6months in the Pediatric A ward of the National Hospital of Niamey (HNN).
Methodology: We conduct a retrospective study over three years, which involved all malnourished children under 6months weighing less than 3000g hospitalized in this service. Data were collected on a data collection grid and analyzed with the Epi info 7.2.2.6 software. To quantify the risk between the type of malnutrition and some variables, the Odds Ratio (OR) with 95% confidence interval was calculated.
Results: An overall of 3283 malnourished children were registered, of which 351 (10.69%) were under 6 months of age. The mean age of the children at admission was 1.89 months (± 0.97) and 45.01% were ≤ 1 month. The sex-ratio (female/male) was 1.04 and 72.65% resided in rural areas. Fever was the most frequent reason for consultation (74.64%). On admission, 16.52% of children had hypoglycemia and severe stunting was found in 15.38%. For nutritional treatment, diluted F100 milk was the most used (86.04%) while an average weight gain of 19.15 (± 13.37 g) was noted in 27.92%. Dehydration (OR = 6.07 [1.75-12.01], p = 0.03) was statistically correlated to the type of malnutrition and malnourished with dehydration were 6.07 times more likely to have severe acute malnutrition with edema. On the other hand, anemia (p = 0.001) and hypothermia (p = 0.0001), although correlated to the type of malnutrition, were not found as risk factors.
Conclusion: Efforts should be focused on comprehensive approaches that address the new nutritional reality and all forms of malnutrition simultaneously.

icone adobe Lire l'article (PDF)

Cet article est actuellement coté note (1,5 étoiles) par les abonnés de APIDPM Santé tropicale.
Il a été consulté 1957 fois, téléchargé 4 fois et évalué 2 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour - Sommaire de ce numéro

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?




img_produit

img_produit

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Etude Dermatologie : vos habitudes de prescription - Plus d'informations

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !