retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Lutte contre le cancer : La Côte d’Ivoire se dote d’une technologie de pointe

Fraternité matin | Côte d'Ivoire | 03/12/2023 | Lire l'article original

Prof. Judith Didi-Kouko, a annoncé que la Côte d'Ivoire a relevé son plateau technique pour lutter efficacement contre le cancer lors d'une conférence publique.
La Côte d’Ivoire s’est dotée d’une nouvelle plateforme de radiothérapie dans la lutte contre le cancer, un outil recommandé par la communauté internationale en vue de renforcer le taux de guérison concernant la prostate.

Le tout premier dans l’espace francophone ouest-africain dans le secteur public.

Il s’agit du VMat, une technique évoluée d’éradication et de radiothérapie qui offre la possibilité d’avoir beaucoup plus de précisions, a annoncé, hier, le professeur Judith Didi-Kouko, directrice du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (Cnrao) au cours d’une conférence publique au siège de l’établissement, à Cocody.

« Depuis sa mise en service, près de 300 patients ont été traités par Vmat. Lorsqu’on veut détruire la tumeur d’un organe, le ciblage permet d’épargner les autres organes qui ne sont pas malades et d’éviter au maximum les effets secondaires », a-t-elle fait savoir.

Dr Séka Evra, oncologue radiothérapeute au Cnrao, a expliqué qu’au début, il y avait la radiothérapie 2D. On imaginait la position de la cible en fonction de l’anatomie. Après, il y a eu le scanner, c’est à dire que la science est passée au stade de la 3D, où on peut voir l’organe et pratiquer le ciblage.

« Même quand on cible, il y a des organes très proches qui prennent beaucoup de dose. Avec l’évolution de la technologie, on a réussi à mettre en place une technologie nommée la modulation d’intensité. Qui permet de déformer le faisceau qui va irradier le mal, à notre guise, de sorte à épargner les organes normaux.

Lire la suite sur le site Fraternité matin

Tous les articles

Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Strides Pharma

vig_video5
Prise en charge des infections en néonatologie - webinaire animé par Pr. Amorissani Folquet Madeleine

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !