Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

L’échec du traité de l’OMS sur les pandémies renforce l’inquiétude

scidev.net/ | Afrique | 11/06/2024 | Lire l'article original

[GENEVE] Les tentatives visant à conclure un traité pour gérer les futures pandémies risquent de s’essouffler, ont prévenu les dirigeants de la santé réunis à l’Assemblée mondiale de la santé. Ce alors que les craintes grandissent face aux épidémies de grippe aviaire aux États-Unis et de variole du singe en République démocratique du Congo (RDC).

Des villes surpeuplées, les voyages à travers le monde et le changement climatique augmentent le risque de virus zoonotiques (ceux transmis entre humains et animaux), faisant planer le spectre d’une autre pandémie comme la COVID-19, ou pire.

Les scientifiques sont particulièrement préoccupés par l’augmentation des cas de grippe aviaire – connue sous le nom de H5N1 – parmi les bovins aux Etats-Unis, et par une épidémie de mpox – anciennement connue sous le nom de variole du singe – qui fait rage en RDC.

« Nous avons le H5N1 qui frappe à la porte », déclare Ayoade Alakija, président de FIND, une organisation à but non lucratif basée à Genève, qui promeut le développement de technologies de diagnostic. « Nous n’avons pas le temps d’attendre », dit-il.

Les Centres de contrôle des maladies des États-Unis ont mis en garde contre une épidémie en RDC provoquée par une souche de mpox – connue sous le nom de « clade I mpox » – qui est nettement plus dangereuse que la souche « clade II » qui s’est répandue dans le monde en 2022.

« Le nombre croissant de cas suspects de « clade I mpox » signalés en RDC constitue une menace mondiale de propagation potentielle », a déclaré l’agence au mois de mai 2024, ajoutant qu’il y avait eu plus de 20 000 cas suspects et 975 décès signalés dans le pays depuis janvier 2023.

Cela survient alors que les 194 États membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont terminé leur réunion annuelle à Genève en Suisse le samedi 1er juin, sans l’accord qu’ils avaient prévu de trouver sur les questions très controversées de prévention, de préparation et de réponse aux pandémies.

Lire la suite sur le site scidev.net/

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_dafra
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !