X

AVANT PREMIERE : Nouvel outil d'aide à la prescription
23 éditions - 100% africain - 100% Mobile


AVANT PREMIERE : Nouvel outil d'aide à la prescription - 23 éditions - 100% africain - 100% Mobile

Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Malifleche L’ordre des infirmières et infirmiers du mali voit le jour

L'essor | Mali | 06/03/2018 | Lire l'article original

L’Association Nationale des Infirmiers et Infirmières du Mali (ANIM) a organisé, samedi dernier à l’Institut national de formation en sciences de la santé, une conférence de presse sur la création de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Mali.

La présidente de l’ANIM, Mme Diallo Assa Diakité, le président d’honneur de l’Association, El hadj Lanceni Bagayoko, l’ancien surveillant général du centre hospitalier universitaire (CHU) du Point G, El hadj Ousmane Sadou Maïga et le secrétaire général du tout nouveau Ordre des infirmiers, Sidi Coulibaly, étaient les conférenciers.

L’Ordre des infirmières et infirmiers a été créé par la loi n°2017 034 du 14 juillet 2017. Le décret n°2017-0725/P-RM du 21 août fixe son organisation et les modalités de fonctionnement. A ce propos, Mme Diallo Assa Diakité expliquera que l’Ordre des infirmiers et infirmières est le fruit d’un long chemin parcouru avec une plus grande difficulté. Il représente un organe de régulation dans la profession infirmière en vue de garantir la sécurité et la qualité des soins.
Par ailleurs, Mme Diallo Assa Diakité dira que l’ANIM était porteuse du dossier. C’est pourquoi, elle a initié cette rencontre pour informer l’opinion publique, à travers les médias de la création de cette organisation ordinale et amener les journalistes à véhiculer l’information sur la profession infirmière et les activités des infirmiers. Par ailleurs, la conférencière a remercié les personnes ressources et les responsables politiques qui ont compris le bien fondé de cet organe de régulation. Grâce à eux, on a pu obtenir la loi et le décret de création de l’Ordre des infirmières et infirmiers, a-t-elle indiqué. En outre, la présidente de l’ANIM soulignera que son organisation est au service de toute la population avant d’expliquer que celle-ci compte sur l’appui de tous pour réussir sa mission.

Le président d’honneur de l’ANIM a indiqué que c’est à la faveur des évènements du 26 mars 1991, qu’est apparue la nécessité de créer cette association avec comme objectif d’établir et de resserrer les liens de solidarité entre infirmières et infirmiers du Mali. Une semaine après sa création, l’ANIM a participé à la conférence nationale qui a mentionné dans ses recommandations la reconnaissance de la profession infirmière et la création d’un ordre pour les infirmiers.
C’est à partir de la promulgation de la loi 96-032, portant statut général des établissements publics à caractère professionnel que les démarches ont commencé pour la création de l’Ordre des infirmières et infirmiers. De 2006 à 2013, l’ANIM a mené plusieurs missions d’échanges sur financement de l’Institut d’administration du Canada et du gouvernement avec l’objectif de renforcer des capacités en vue de la création de cet ordre explique le conférencier.
Quant au secrétaire général de l’organe de régulation de la profession infirmière, il a expliqué que sont régis par son organe, les techniciens de santé, techniciens supérieurs de santé, assistants médicaux, toutes spécialités confondues, biologistes médicaux, hygiénistes assainisseurs et infirmières obstétriciennes. Mais il s’est empressé de préciser que l’Ordre des infirmières et infirmiers est maintenant confronté à des difficultés d’installation.

Aminiata Dindi SISSOKO

Remises exceptionnelles sur le kiosque APIDPM, -15% -20% -50% sur les abonnements, revues papiers et articles PDF - Plus d'informations

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !