Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

Vaccin contre le paludisme : le Sénégal toujours en attente

Sud Quotidien | Sénégal | 28/11/2023 | Lire l'article original

Le vaccin contre le paludisme est disponible en Afrique. Les tests se poursuivent dans quatre pays notamment le Ghana, le Malawi, le Kenya et le Burkina. Au Sénégal, les acteurs de la lutte contre cette maladie comptent mettre le focus sur les autres modes de prévention dont la chimio prévention et la distribution de Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda).

Le Sénégal est au stade de pré-élimination du paludisme. Selon le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), 51 districts sanitaires étaient au stade de pré-élimination en 2021 à savoir une incidence annuelle inférieure à 5 cas pour mille habitants. La zone de très faible transmission concerne, depuis plus de 10 ans, le Nord du pays et elle s’étend progressivement vers l’Ouest et le Centre du pays. Au Sud, dans la région de Ziguinchor, les districts de Thionck-Essyl et Oussouye sont en pré-élimination depuis plusieurs années. Dans le cadre de la lutte contre le paludisme, un vaccin a été trouvé par les chercheurs. Au Sénégal, les acteurs sont toujours en attente, après le Ghana, le Malawi, le Kenya et le Burkina qui ont accueilli la phase test de ces vaccins.

Pour le professeur Daouda Ndiaye, expert de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) pour le paludisme, par ailleurs chef du département de Parasitologie de la Faculté de Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, «il y a eu un problème de disponibilité de vaccin. La quantité de vaccination qui a été proposée pour la fabrication n’était pas suffisante pour tout le monde et il fallait faire des priorités». Selon le Professeur Ndiaye, qui s’exprimait lors du Cours mondial sur le Paludisme à Dakar, le Sénégal est très en avance dans la lutte contre le paludisme, en Afrique. «Nous sommes en situation de pré-élimination du paludisme. Les stratégies développées dans le pays donnent des résultats. On préfère continuer de les développer, même si l’idéal serait que tout le monde ait ledit vaccin qui demande une mobilisation en ressources financières».

Lire la suite sur le site Sud Quotidien

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar11
Xéroses. Rôle de l'hydratation cutanée dans les déséquilibres de la fonction barrière - Pr. Joseph ECRA ELIDJE - Professeur titulaire de Dermatologie et Vénérologie - Côte d'Ivoire

encart_diam_aldounion
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !