APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Médecine d'Afrique Noire

Médecine d'Afrique Noire N° 7102 - Février 2024

Médecine d'Afrique Noire

N° 7102 - Février 2024

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français
Edition papier : ISSN 0465-4668
Edition électronique : ISSN 2490-9971
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 2374 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 7102 - Février 2024

Docteur Fabien Gael  Mouamba Panorama des tumeurs malignes du tractus digestif au CHU de Brazzaville. Aspects épidémiologiques et anatomo-pathologiques
F.G. Mouamba, R.S. Ngami, L.O. Mozoma, C.G. Bizib Ntiakoulou, D.H. Bompangue Mbengui, J.M. Sirime Ngandzo, J.F. Peko - Congo-Brazzaville - pages 69-75


X

Docteur Fabien Gael  Mouamba Panorama des tumeurs malignes du tractus digestif au CHU de Brazzaville. Aspects épidémiologiques et anatomo-pathologiques Panorama des tumeurs malignes du tractus digestif au CHU de Brazzaville. Aspects épidémiologiques et anatomo-pathologiques est évalué 1 étoiles

Auteurs : F.G. Mouamba, R.S. Ngami, L.O. Mozoma, C.G. Bizib Ntiakoulou, D.H. Bompangue Mbengui, J.M. Sirime Ngandzo, J.F. Peko - Congo-Brazzaville
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 69-75


Résumé

Introduction : Ce travail a abordé les cancers primitifs du tractus digestif, c’est-à-dire de l’œsophage au canal anal, en passant par l’estomac, le duodénum, le jéjuno-iléon, et le recto-côlon, avec pour objectif d’en étudier les aspects épidémiologiques et histo-morphologiques.
Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude descriptive transversale, qui a intéressé tous les cas des cancers du tractus digestif, avec diagnostic histologique disponible, au laboratoire d’Anatomie et de Cytologie Pathologiques du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville dans la période allant de janvier 2018 à décembre 2022.
Résultats : Les tumeurs malignes ont constitué 28,8% de l’ensemble de la pathologie du tractus digestif. L’âge médian a été de 56 ans. La tranche d’âge de 60 à 70 ans a été la plus concernée. Le sex-ratio était de 1,1. La localisation la plus fréquente a été le segment recto-colique avec 62,1%, suivi de l’estomac avec 25,8%. L’œsophage, le grêle et le canal anal ont représenté 4,4%, 3,3% et 4,4%. Dans 95%, il s’est agi des carcinomes, parmi lesquels 92,5% d’adénocarcinome, 6,4% de carcinome épidermoïde, et 1,1% de carcinome neuroendocrine. Les tumeurs non-épithéliales qui ont représenté 5% des cancers, étaient constituées des GIST dans 66,6%, des lymphomes de type MALT (22,2%) et d’un cas de sarcome fusocellulaire de haut grade.
Conclusion : Cette étude renseigne de façon globale sur les aspects épidémiologiques et histologiques des cancers du tractus digestif en milieu hospitalier et constitue le point de départ d’autres études, segment digestif par segment digestif, en tenant compte des particularités liées à chaque localisation.


Summary
Panorama of epidemiological and anatomo-pathological aspects of malignant tumors of the digestive tract in Brazzaville

Introduction: This work addressed primary cancers of the digestive tract, i.e. from the esophagus to the anal canal, via the stomach, duodenum, jejuno-ileum, and recto-colon, with the aim of studying the epidemiological and histo-morphological aspects.
Materials and methods: This is a cross-sectional descriptive study, which involved all cases of cancers of the digestive tract, with histological diagnosis available, at the Laboratory of Pathological Anatomy and Cytology of the University Hospital of Brazzaville in the period from January 2018 to December 2022.
Results: Malignant tumors constituted 11.5% of cancers and 28.8% of digestive tract pathology. Malignant tumors accounted for 28.8% of all pathology of the digestive tract. The median age was 56 years. The 60 to 70 age group was the most affected. The sex-ratio was 1.1. The most frequent location was the recto-colonic segment with 62.1%, followed by the stomach with 25.8%. The esophagus, small intestine, and anal canal accounted for 4.4%, 3.3%, and 4.4%. Ninety-five percent were carcinomas, including 92.5% adenocarcinoma, 6.4% squamous cell carcinoma, and 1.1% neuroendocrine carcinoma. Non-epithelial tumors, which accounted for 5% of cancers, consisted of GIST in 66.6%, MALT-like lymphomas (22.2%) and one case of high-grade spindle cell sarcoma.
Conclusion: This study provides comprehensive information on the epidemiological and histological aspects of cancers of the digestive tract in hospitals and is the starting point for other studies, digestive segment by segment, taking into account the particularities related to each location.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Aspects épidémiologiques, cliniques et pronostiques des cancers du tube digestif chez des sujets jeunes au CHU de Brazzaville
R.S Ngami, M. Ngalessami, P.E. Ossibi, P.M. Motoula Latou, N.A. Itoua-Ngaporo, J.F. Mimiesse, A. Mongo-Onkouo, P.C.M. Ahoui Apendi, D. Gassaye, B.I. Atipo Ibara - Congo-Brazzaville - pages 76-82


X

Aspects épidémiologiques, cliniques et pronostiques des cancers du tube digestif chez des sujets jeunes au CHU de Brazzaville Aspects épidémiologiques, cliniques et pronostiques des cancers du tube digestif chez des sujets jeunes au CHU de Brazzaville est évalué 1 étoiles

Auteurs : R.S Ngami, M. Ngalessami, P.E. Ossibi, P.M. Motoula Latou, N.A. Itoua-Ngaporo, J.F. Mimiesse, A. Mongo-Onkouo, P.C.M. Ahoui Apendi, D. Gassaye, B.I. Atipo Ibara - Congo-Brazzaville
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 76-82


Résumé

Introduction : Selon le registre congolais des cancers, le cancer recto-colique est le cancer du tube digestif le plus fréquent aussi bien chez les femmes que les hommes. L’objectif de cette étude était d’évaluer les caractéristiques socio démographiques, cliniques et pronostiques des cancers du tube digestif chez les adultes de moins de 50 ans au CHU de Brazzaville.
Patients et méthodes : il s’est agi d’une étude descriptive transversale, menée sur une période de 2 ans. Nous avons analysé les dossiers médicaux des patients âgés de 18 à 50 ans, hospitalisés dans le service de Gastroentérologie du CHU de Brazzaville pour cancer du tube digestif.
Résultats : les cancers du tube digestif représentaient 2,2% des hospitalisations, soit 42 patients. Le sex-ratio était de 1,5. L’âge médian des patients était de 40,5 ans. Les potentiels facteurs de risque trouvés étaient l’alcool (6 cas), le diabète (3 cas), la recto-colite hémorragique (2 cas) et l’association tabac-alcool (1 cas). Les cancers colorectaux représentaient 26 cas sur 42, suivis des cancers gastriques (12 cas) et les autres cancers digestifs (4 cas) notamment œsophagien, grêlique et anal. L’aspect bourgeonnant était le plus fréquent (30/42) suivi des aspects ulcéreux (10 cas) et infiltrants (2 cas). L’histologie était disponible chez 14 patients, 3 cas de carcinome épidermoïde et 11 cas d’adénocarcinome dont 2 cas de linite gastrique. Le plus souvent, le diagnostic était fait au stade II (11 cas) de la classification de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC). Quinze patients étaient opérés et 5 cas de décès étaient notés. La durée médiane de suivi dans le service était de 3,9 mois.
Conclusion : Les cancers recto-coliques et gastriques sont les cancers du tube digestif les plus fréquents avant 50 ans avec une prédominance masculine. Le diagnostic précoce de ces cancers notamment à travers un programme de dépistage pourrait améliorer leur prise en charge.


Summary
Epidemiological, clinical and prognostic aspects of cancers of the digestive tract in young subjects at Brazzaville University Hospital

Introduction: According to the Congolese cancer register, recto-colic cancer is the most common cancer of the digestive tract in both men and women. The aim of this study was to assess the socio-demographic, clinical and prognostic characteristics of cancers of the digestive tract in adults under 50 years of age at Brazzaville University Hospital.
Patients and methods: This was a cross-sectional study conducted over a 2-year period. The medical records of patients aged between 18 and 50 and hospitalized in Brazzaville University Gastroenterology department for cancer of the digestive tract were studied.
Results: Gastrointestinal cancers accounted for 2.2% of hospital admissions i.e. 42 patients in that period. The sex-ratio was 1.5. The median age was 40.5 years. Potential risk factors were alcohol (6 cases), diabetes (3 cases), ulceritis colitis (2 cases) and tobacco-alcohol (1 case). Colorectal cancers accounted for 26 of the 42 cases were the most frequent, followed by gastric cancers (12 cases) and other digestive cancers (4 cases), notably esophageal, gallbladder and anal. The budding aspect was the most frequent (30/42). Histology was available for 26 patients, revealing 3 cases of squamous cell carcinoma and 23 cases of adenocarcinoma, including 2 cases of gastric linitis. Most often, the diagnosis was made at stage II (11 cases) of the International Union Against Cancer (IUAC) classification. Fifteen patients underwent surgery and 5 died. Median follow-up in the department was 3.9 months.
Conclusion: Colonic and gastric cancers are the most common cancers of the digestive tract before the age of 50, with a male predominance. Early diagnosis of these, particularly through screening programs, could improve their management.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Heman Kabemba Séroprévalence de l’infection à VIH parmi les femmes vues en consultation prénatale, salle d’accouchement et post-partum à Moba (sud-est de la République Démocratique du Congo)
H. Kabemba Bukasa, S. Lokeka Hellene - Congo-Kinshasa - pages 80-94


X

Docteur Heman Kabemba Séroprévalence de l’infection à VIH parmi les femmes vues en consultation prénatale, salle d’accouchement et post-partum à Moba (sud-est de la République Démocratique du Congo) Séroprévalence de l’infection à VIH parmi les femmes vues en consultation prénatale, salle d’accouchement et post-partum à Moba (sud-est de la République Démocratique du Congo) est évalué 1 étoiles

Auteurs : H. Kabemba Bukasa, S. Lokeka Hellene - Congo-Kinshasa
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 80-94


Résumé

Introduction : L’infection à VIH/SIDA parmi les femmes enceintes constitue de nos jours un problème de santé publique, surtout dans les pays en voie de développement comme la République Démocratique du Congo. Moba, ville portuaire de la RDC, demeure l’un des milieux où la prévalence de l’infection VIH/SIDA est plus élevée. D’où l’utilité des interventions de protections maternelle et infantile dans la stratégie de Prévention de la Transmission Mère/Enfant (PTME). C’est dans ce contexte que cette étude a été menée, avec pour objectif de déterminer la prévalence d’infection à VIH parmi les femmes venues en consultations prénatales et à l’accouchement.
Matériels et méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective et transversale menée au centre de santé de référence de Katele de Moba Port, dans la province du Tanganyika, en République Démocratique du Congo. Cette étude couvre la période de trois ans, soit de 2019 à 2021.
Résultats : Parmi les femmes reçues en consultations prénatales, à l’accouchement, et dans le post partum, 39 cas sur 2721 présentaient une sérologie positive au VIH, soit 1,4% (1433 pour 100.000). L’âge moyen des femmes séropositives a été de 25,7 ± 2,2 ans avec des extrêmes de 15 à 40 ans, vivant en majorité en milieu urbain (Moba), femme au foyer, sans profession ou travaillant dans les organisations non-gouvernementales, mariées, primipares ou grandes multipares, paucigestes et grandes multigestes.
Conclusion : L’infection à VIH/SIDA demeure une préoccupation de santé publique et les efforts doivent être fournis dans la vulgarisation des mesures de prévention, surtout en ce qui concerne la prévention de la transmission du couple mère-enfant. Nous encourageons les recherches prospectives dans ce domaine pour combler les limites de notre étude, au sujet des facteurs de risque.


Summary
Seroprevalence of HIV infection among women seen in antenatal consultation, delivery room, and post-partum in Moba (Southeast of Democratic Republic of Congo)

Introduction: HIV/AIDS infection among pregnant women is now a public health problem, especially in developing countries such as the Democratic Republic of Congo. Moba, a port city in the DRC, remains one of the places where the prevalence of HIV/AIDS infection is highest. Hence the usefulness of maternal and child protection interventions in the Prevention of Mother-to-Child Transmission (PMTCT) strategy. It is in this context that this study was carried out, with the aim of determining the prevalence of HIV infection among women attending antenatal clinics and at delivery.
Materials and method: This was a retrospective, cross-sectional study conducted at the Katele referral health centre in Moba Port, Tanganyika province, Democratic Republic of Congo. The study covered the three-year period from 2019 to 2021.
Results: Among the women seen in antenatal consultations, at delivery and in the post-partum period, 39 cases out of 2721 were HIV-positive, i.e. 1.4% (1433 per 100,000). The average age of the HIV-positive women was 25.7 ± 2.2 years, with extremes ranging from 15 to 40 years. Most of them lived in urban areas (Moba), were housewives, had no occupation or worked in non-governmental organisations, were married, were primiparous or grand multiparous, paucigravida and grand multigesta.
Conclusion: HIV/AIDS infection remains a public health concern, and efforts must be made to popularize preventive measures, especially as regards prevention of mother-to-child transmission. We encourage prospective research in this area to address the limitations of our study with respect to risk factors.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Dimitri Walah Particularités d’un syndrome auto-immun multiple
A.S.E. Doun Fouda, A.D. Walah Mabom, M. Niasse - Sénégal - pages 95-99


X

Docteur Dimitri Walah Particularités d’un syndrome auto-immun multiple Particularités d’un syndrome auto-immun multiple  est évalué 1 étoiles

Auteurs : A.S.E. Doun Fouda, A.D. Walah Mabom, M. Niasse - Sénégal
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 95-99


Résumé

Le Syndrome Auto-Immun Multiple (SAIM) est un groupe hétérogène d’affections caractérisé par la présence simultanée ou successive chez un même patient d’au moins trois Maladies Auto-Immunes (MAI). Le syndrome auto-immun multiple étant une entité rare, nous vous rapportons l’association SGS (Syndrome de Gougerot-Sjögren), LES (Lupus Erythémateux Systémique), ScS (Sclérodermie Systémique) associée aux anticorps p-ANCA (Perinuclear Anti Neutrophil Cytoplasmic Antigen).
Nous rapportons l’observation d’une patiente âgée de 24 ans qui présentait une atteinte articulaire notamment une polyarthrite chronique, périphérique, symétrique, non déformante et non destructrice intéressant les poignets, les interphalangiennes proximales ; cette polyarthrite était associée à syndrome sec buccal et une atteinte cutanéo-phanérienne (sclérodactylie, cicatrices d’ulcères digitaux) ; une alopécie cicatricielle, des lésions annulaires psoriasiformes au niveau des joues, du pavillon des oreilles, paroi antérieure du thorax ; des lésions érythémateuses squameuses et atrophiques au niveau du cuir chevelu. La biologie révélait une neutropénie à 1130/mm3, une lymphopénie à 1150/mmsup>3 ; à l’immunologie une positivité des Ac anti-SSA/Ro52 (> 8,0), Ac anti-SSA/Ro60 (> 8,0), Ac anti-SSB/La (> 8,0), Ac anti-centromères (> 8,0), ANCA (> 1280) avec une fluorescence péri-nucléaire de type p-ANCA). La biopsie des glandes salivaires accessoires montrait une sialadénite chronique lymphocytaire grade IV de Chisholm et Mason. Tout ceci a permis de poser le diagnostic de SAIM associé aux anticorps p-ANCA. Le SAIM associé aux anticorps p-ANCA est une association particulière qui nécessite une attention particulière.


Summary
Specific aspects of a multiple autoimmune syndrome

Multiple Auto-Immune Syndrome (MAID) is a heterogeneous group of conditions characterized by the simultaneous or successive presence in the same patient of at least three autoimmune diseases (MAI). Multiple autoimmune syndrome being a rare entity, we report association of SS (Sjögren Syndrome), SLE (Systemic Lupus Erythematosus), SSc (Systemic Sclerosis) associated with p-ANCA antibodies.
We report an observation of a patient of 24 years old who presented joint damage chronic, peripheral, symmetrical, non-erosive, non-deforming polyarthritis affecting the wrists, Proximal InterPhalangeal (PIP) joint; associated with dry mouth syndrome and cutaneous-phanerial damage (sclerodactylitis, healed digital ulcers, petechiae); scarring alopecia, annular psoriasiform lesions on the cheeks, pinna of the ears, anterior thorax; erythematous scaly and atrophic lesions on the scalp. Biology revealed neutropenia at 1130/mmsup>3, lymphopenia at 1150/mmsup>3; positivity of anti-SSA/Ro52 Ab (> 8.0), anti-SSA/Ro60 Ab (> 8.0), anti-SSB/La Ab (> 8.0), anti-centromere Ab (> 8.0), ANCA (> 1280) with peri-nuclear fluorescence of p-ANCA type). Accessory salivary glands biopsy showed Chisholm and Mason grade IV chronic lymphocytic sialadenitis. All this made it possible to make the diagnosis of SAIM associated with p-ANCA antibodies. SAIM associated with p-ANCA antibodies is a special association that requires special attention.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Zakarimanana Lucas Randimbinirina Etiologies et prise en charge chirurgicale des ischémies aiguës des membres inférieurs au Centre Hospitalier de Soavinandriana
Z.L. Randimbinirina, T. Rajaobelison, M. Lovasoa Mampiadana, H.F. Randrianandrianina, A.J.C. Rakotoarisoa, T.M.A. Rajaonanahary - Madagascar - pages 101-108


X

Monsieur Zakarimanana Lucas Randimbinirina Etiologies et prise en charge chirurgicale des ischémies aiguës des membres inférieurs au Centre Hospitalier de Soavinandriana Etiologies et prise en charge chirurgicale des ischémies aiguës des membres inférieurs au Centre Hospitalier de Soavinandriana est évalué 1 étoiles

Auteurs : Z.L. Randimbinirina, T. Rajaobelison, M. Lovasoa Mampiadana, H.F. Randrianandrianina, A.J.C. Rakotoarisoa, T.M.A. Rajaonanahary - Madagascar
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 101-108


Résumé

Introduction : La prise en charge des ischémies aiguës des membres inférieurs reste encore mal codifiée à Madagascar. L’objectif de la présente étude était de déterminer les étiologies et décrire la prise en charge chirurgicale des ischémies aiguës des membres inférieurs au Centre Hospitalier de Soavinandriana (Cenhosoa).
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive s’étalant entre janvier 2012 à décembre 2021, réalisée au Service de Chirurgie Vasculaire du Cenhosoa. Tous les dossiers des patients opérés pour une ischémie aiguë des membres inférieurs étaient éligibles. Les données sociodémographiques, étiologies, les aspects diagnostiques, la prise en charge chirurgicale et les résultats ont été analysés.
Résultat : Quatre-vingt-quatorze cas étaient enregistrés, incluant 61 hommes (64,89%) et 33 femmes (35,10%). L’âge moyen était 57,18 ± 14,63 ans. Les étiologies étaient d’origine embolique (72,34%) et thrombotique (27,65%). L’arythmie cardiaque (54,25%) était le principal facteur de risque de l’embolie artérielle. La majorité des patients (70,21%) était admis dans un tableau d’une ischémie stade III de Rutherford. L’obstacle siégeait principalement au niveau de l’artère fémorale (61,70%). Les gestes chirurgicaux effectués étaient une revascularisation dans 29,78% des cas avec une embolectomie à la sonde de Fogarty (64,28%) et une thrombo-endartériectomie (35,71%). Le taux de mortalité hospitalière était 4,25%.
Conclusion : L’embolie d’origine cardiaque était la principale étiologie d’une ischémie aiguë des membres inférieurs dans notre étude. La possibilité de geste de revascularisation est faible dans notre pratique à cause du retard de prise en charge.


Summary
Etiology and surgical management of acute lower limb ischemia in Soavinandriana Hospital Center (Cenhosoa)

Introduction: The management of acute ischemia of the lower limbs is still poorly codified in Madagascar. The aim of this study was to determine etiology and describe surgical management of acute lower limb ischemia in Soavinandriana Hospital Center.
Patients and methods: A retrospective and descriptive study was carried out at the at Vascular Surgical Unit in Soavinandriana Hospital Center. All patients undergoing surgical procedures for an acute lower limb ischemia between January 2012 to December 2021, were included. Demographic data, etiology, diagnosis, surgical procedures, and outcomes were analyzed.
Results: Ninety-four cases were recorded, including 61 males (64.89%) and 33 women (35.10%). The average age was 57.18 ± 14,63 years old. The etiology were embolism (72.34%) and thrombosis (27.65%). Heart arrhythmia (54.25%) was the leading cause of arterial embolism. The majority of patients (70.21%) were admitted with signs of Rutherford category III ischemia. The commonest site of arterial obliteration was femoral artery (61.70%). Surgical procedures were revascularization in 29.78% of cases with embolectomy by using Fogarty (64.28%) and thromboendarterectomy (35.71%). The hospital mortality rate was 4.25%.
Conclusion: Cardiac embolism was the commonest cause of acute lower limb ischemia in our study (72,34%). There was little chance for surgical revascularization in our practice due of delayed of management.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Ernest Kalthan Investigation d’une épidémie urbaine de rougeole dans la ville de Bambari à forte couverture vaccinale en 2023
D.B Rawago, E. Kalthan, R. Mbailao, E. Kanga, CM Pamatika, JD Boyo, B. Adraman - Centrafrique - pages 109-114


X

Docteur Ernest Kalthan Investigation d’une épidémie urbaine de rougeole dans la ville de Bambari à forte couverture vaccinale en 2023 Investigation d’une épidémie urbaine de rougeole dans la ville de Bambari à forte couverture vaccinale en 2023 est évalué 1 étoiles

Auteurs : D.B Rawago, E. Kalthan, R. Mbailao, E. Kanga, CM Pamatika, JD Boyo, B. Adraman - Centrafrique
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 109-114


Résumé

Introduction : La République Centrafricaine fait face à une épidémie de rougeole depuis 2019. A la semaine 9 Bambari était classé en épidémie. L’objectif de cette étude était d’investiguer l’épidémie de rougeole et d’évaluer la couverture vaccinale dans la ville de Bambari.
Matériels et méthode : Nous avons mené une étude transversale, descriptive. Nos données analysées provenaient du rapport de l’investigation, des fiches de notification des cas et du rapport de l’enquête de couverture. Les données ont été analysées par EPI Info 7.
Résultats : Au total 250 cas suspects de rougeole dont cinq confirmés ont été enregistrés. Le taux d’attaque global et celui de centre de santé de l’élevage étaient respectivement de 26 et de 134 pour 10.000 habitants. Les éruptions cutanées, la fièvre et la toux étaient les signes cliniques observés respectivement dans l’ordre de 94%, 89% et 71% des cas. Le centre de santé d’Elevage avait recensés 64% de cas (n = 160). La tranche d’âge de 5 à 9 ans représentait 39,2% de cas (n = 98). La moyenne d’âge est de 7,4 ans avec des extrêmes 6 mois à 36 ans. Le sexe féminin totalisait 52,4% de cas (n = 131). 81,4% d’enfants étaient vaccinés, selon l’enquête de couverture, contre la rougeole (n = 79) dont 40% avec carnet.
Conclusion : Au cours de gestion de l’épidémie, l’importance doit être accordée à la sensibilisation de la population sur la maladie. Une analyse de risque de rougeole et l’appréciation du niveau de l’immunité chez les enfants vaccinés permettraient d’avoir une bonne mesure de la situation de la surveillance de la rougeole.


Summary
Investigation of an urban measles epidemic in the city of Bambari with high vaccination coverage in 2023 

Introduction: The Central African Republic has been facing a measles outbreak since 2019. At week 9 Bambari was classified as an epidemic. The objective of this study was to investigate the measles epidemic and assess vaccination coverage in the city of Bambari.
Materials and method: We conducted a cross-sectional, descriptive study. Our analyzed data came from the investigation report, case notification cards and the coverage survey report. Data were analyzed by EPI Info 7.
Results: A total of 250 suspected cases of measles, five of which have been confirmed. The overall attack rate and that of livestock health center were 26 and 134 per 10,000 inhabitants, respectively. Rash, fever, and cough were the clinical signs observed in the order of 94%, 89% and 71% of cases, respectively. The Elevage health centre had recorded 64% of cases (n=160). The 5-9 age group accounted for 39.2% of cases (n = 98). The average age is 7.4 years with extremes 6 months to 36 years. Females accounted for 52.4% of cases (n = 131). 81.4% of children were vaccinated, according to the coverage survey, against measles (n = 79), 40% of them with a diary.
Conclusion: During the management of the epidemic, importance must be given to raising public awareness of the disease. A measles risk analysis and assessment of the level of immunity in vaccinated children would provide a good measure of the measles surveillance situation.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Thierno Amadou Wann Etude des causes de morbidité et de mortalité dans le service de médecine interne de l’hôpital national Donka CHU de Conakry
T.A Wann, D. Toure, S.C.J. Deguenon, C.J.S. Deguenon, M.L.Y. Bah, M.S Diallo, D. Diallo, K. Diallo, A. Kake, D. Sylla - Guinée - pages 115-122


X

Docteur Thierno Amadou Wann Etude des causes de morbidité et de mortalité dans le service de médecine interne de l’hôpital national Donka CHU de Conakry Etude des causes de morbidité et de mortalité dans le service de médecine interne de l’hôpital national Donka CHU de Conakry est évalué 1 étoiles

Auteurs : T.A Wann, D. Toure, S.C.J. Deguenon, C.J.S. Deguenon, M.L.Y. Bah, M.S Diallo, D. Diallo, K. Diallo, A. Kake, D. Sylla - Guinée
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 115-122


Résumé

Introduction : La morbidité et la mortalité sont des indicateurs épidémiologiques permettant de décrire l’état de santé d’une population. L’objectif de cette étude était de contribuer à l’étude des causes de morbidité et de mortalité dans le service de Médecine Interne de l’Hôpital National Donka CHU de Conakry.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude analytique à collecte rétrospective d’une période de cinq ans allant du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2020. Nous avons inclus tous les dossiers des patients avec un âge ≥ 16 ans hospitalisés dans le service de Médecine Interne sans distinction de sexe ni de provenance. Ont été non inclus les dossiers des patients qui n’étaient pas exploitables par manque d’information sur le diagnostic d’hospitalisation ou de décès.
Résultats : Nous avons colligé 2346 dossiers. L’âge moyen des patients était de 49,6 ± 21,73 ans avec des extrêmes 16 et 95 ans. Le sexe féminin prédominait avec un sex-ratio de 0,93. L’HTA et le diabète étaient les principaux facteurs de risque cardiovasculaires rencontrés respectivement dans 27,1% et 11,2%. La durée d’hospitalisation moyenne était de 8 ± 4,45 jours avec des extrêmes de 1 et 31 jours. En termes de morbidité, le taux d’hospitalisation était de 38,8 %. Les maladies infectieuses et les maladies de l’appareil digestif étaient les plus représentées dans 24,9% et 22,4% avec une prédominance de l’infection par le VIH dans 7,4% et de la cirrhose dans 7,1%. Concernant la mortalité, le taux de décès était de 11,5% avec comme principales causes de décès, les maladies infectieuses (27,8%) dont majoritairement l’infection par le VIH avec 23,4% suivies des maladies du système nerveux (22,3%) avec les AVC en tête de liste (14,9%). Les hépatopathies, l’HTA et la durée d’hospitalisations étaient statiquement associées à la survenue des décès avec des valeurs (P1 = 0,001), (P2 < 0,001), (P3 = < 0.001).
Conclusion : Cette étude a permis de répertorier les principales causes de morbidité et de mortalité dans le service de Médecine Interne du CHU Donka. Elle servira de base aux professionnels de santé pour mieux améliorer les stratégies de prévention et de prise en charge des pathologies en Guinée.


Summary
Study of the causes of morbidity and mortality in the internal medicine department of the Donka UTH national hospital in Conakry

Introduction: Morbidity and mortality are epidemiological indicators used to describe the state of health of a population. The objective of this study was to contribute to the study of the causes of morbidity and mortality in the Internal Medicine department of the Donka CHU National Hospital in Conakry.
Methodology: This was an analytical study with retrospective collection over a period of five years from January 1st, 2016, to December 31st, 2020. We included all records of patients with an age ≥ 16 years hospitalized in the Internal Medicine department without distinction of gender or origin. We did not include patient records that could not be used due to lack of information on the diagnosis of hospitalization or death.
Results: We compiled a total of 2,346 cases. The mean age of patients was 49.6 ± 21.73 years, with extremes of 16 and 95 years. Females predominated, with a sex ratio of 0.93. Hypertension and diabetes were the main cardiovascular risk factors in 27.1% and 11.2% of patients respectively. The average hospital stay was 8 ± 4.45 days, with extremes of 1 and 31 days. In terms of morbidity, the hospitalization rate was 38.8%. Infectious diseases and diseases of the digestive tract were the most prevalent at 24.9% and 22.4%, with HIV infection predominating at 7.4% and cirrhosis at 7.1%. In terms of mortality, the death rate was 11.5%, with infectious diseases the main cause of death (27.8%), led by HIV infection (23.4%), followed by diseases of the nervous system (22.3%), with stroke topping the list (14.9%). Hepatopathy, hypertension and length of hospital stay were statically associated with the occurrence of death, with values (P1 = 0.001), (P2 < 0.001), (P3 = < 0.001).
Conclusion: This study made it possible to list the main causes of morbidity and mortality in the Internal Medicine department of the CHU Donka. It will serve as a basis for health professionals to better improve strategies for the prevention and management of pathologies in Guinea.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Ireti Nethania Elie Ataigba Risque suicidaire chez les élèves scolarisés à Parakou (Bénin) en 2021
I.N.E. Ataigba, K.F.B. Adeossi, D.S. Koivogui, M.R. Koulodji, D.M. Awohouedji, D. Moussa, A. Djidonou, L. Anagonou, E. Fiossi Kpadonou - Bénin - pages 123-132


X

Monsieur Ireti Nethania Elie Ataigba Risque suicidaire chez les élèves scolarisés à Parakou (Bénin) en 2021 Risque suicidaire chez les élèves scolarisés à Parakou (Bénin) en 2021 est évalué 1 étoiles

Auteurs : I.N.E. Ataigba, K.F.B. Adeossi, D.S. Koivogui, M.R. Koulodji, D.M. Awohouedji, D. Moussa, A. Djidonou, L. Anagonou, E. Fiossi Kpadonou - Bénin
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7102 - Février 2024 - pages 123-132


Résumé

Introduction : Le suicide considéré comme un problème de santé publique, est néanmoins en grande partie évitable (OMS). La dépression, le désespoir, la faible estime de soi, les difficultés socioéconomiques, les difficultés scolaires etc. sont des facteurs qui peuvent facilement fragiliser un individu entraînant un risque suicidaire. La couche juvénile faisant partie des personnes à risque, la présente étude s’est proposée d’étudier le risque de suicidaire chez les adolescents scolarisés à Parakou.
Méthodes : Il s’est agi d’une étude transversale, descriptive à visée analytique menée de décembre 2020 à novembre 2021. La technique d’échantillonnage utilisée a été le tirage aléatoire stratifié. Etaient inclus dans l’étude les élèves en classes de troisième (3ème), seconde (2nd), première (1ère) et Terminale (Tle) inscrits au cours de l’année académique 2020-2021 Le risque suicidaire a été évalué avec le Mini International Neuropsychiatrie Interview (MINI).
Résultats : Au terme de cette étude 702 élèves ont été inclus. L’âge moyen des enquêtés dans était de 17 ans ± 1,90 avec une médiane de 18 ans et des extrêmes de 14 ans et 25 ans. Une prédominance masculine a été notée (52,71%) avec une sex-ratio (H/F) à 1,11. La prévalence du risque suicidaire globale était estimée à 12,54% (88 adolescents sur 702). Ce risque global peut être qualifié de léger dans 59,09% des cas (52 adolescents sur 88), moyen dans 22,73% des cas (20 adolescents sur 88) et élevé dans 18,18% des cas (16 adolescents sur 88). A l’analyse multivariée, plusieurs facteurs étaient associés : la violence subie au cours de l’enfance, la maltraitance, la violence des pairs à l’école, la dépression, antécédent familial de tentative de suicide, antécédent familial de suicide, comportement des éducateurs, et la baisse de performance scolaire.
Conclusion : Les résultats obtenus révèlent que plus d’un élève sur dix présente un risque suicidaire. Plusieurs facteurs associés au risque de suicide chez les élèves peuvent être influencés. Il s’avère donc indispensable de mener à divers niveaux, des actions efficaces pour prévenir le passage à l’acte au sein de cette couche juvénile qui porte l’espoir de toute une nation.


Summary
Suicidal risk among students attending school in Parakou (Benin) 2021

Introduction: Suicide is considered a public health problem, yet it is largely preventable (WHO). Depression, despair, low self-esteem, socio-economic difficulties, difficulties at school, etc. are factors that can easily weaken an individual, leading to a risk of suicide. As young people are among those at risk, the present study set out to investigate the risk of suicide among adolescents attending school in Parakou.
Methods: This was a cross-sectional, descriptive study with an analytical focus, conducted from December 2020 to November 2021. Stratified random sampling was used. The sampling technique used was stratified random sampling. Included in the study were students in troisième (3ème), seconde (2nd), Première (1ère) and Terminale (Tle) classes enrolled during the 2020-2021 academic year. Suicidal risk was assessed using the Mini International Neuropsychiatry Interview (MINI).
Results: At the end of the study, 702 pupils were included. The mean age of those surveyed was 17 ± 1.90 years, with a median of 18 years and extremes of 14 and 25 years. Males predominated (52.71%), with a sex-ratio (M/F) of 1.11 The overall prevalence of suicidal risk was estimated at 12.54% (88 out of 702 adolescents). This overall risk could be described as mild in 59.09% of cases (52 out of 88 adolescents), moderate in 22.73% of cases (20 out of 88 adolescents) and high in 18.18% of cases (16 out of 88 adolescents). On multivariate analysis, several factors were associated: childhood violence, maltreatment, peer violence at school, depression, family history of suicide attempt, family history of suicide, educators’ behavior, and decline in school performance.
Conclusion: The results show that more than one pupil in ten is at risk of suicide. Several factors associated with the risk of suicide among pupils can be influenced. It is therefore essential to take effective action at various levels to prevent suicide among this group of young people, who are the hope of an entire nation.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 7102 - Février 2024

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments